Tu comprendras quand tu seras plus grande

personne allongée sur un banc

Tu comprendras quand tu seras plus grande

Après une rupture difficile et la mort de son père, Julia accepte un poste de psychologue bien loin de Paris, dans la maison de retraite Les Tamaris, au bord de l’océan. Elle qui n’a jamais travaillé avec les personnes âgées se demande bien ce qui lui est passé par la tête. Mais au fil des jours, la jeune femme prend goût à sa nouvelle vie et tisse des liens avec les pensionnaires. D’abord simple médecin, Julia va pourtant bien aller au-delà du travail et se prendre d’affection pour certains papys et mamies. Et puis c’est sans compter ses nouveaux collègues dont elle est très proche et qui, comme elle, bénéficient d’un studio dans la résidence. Et sans oublier non plus le petit-fils d’une grand-mère bien séduisant.

Vous savez, sur ce blog, je ne vous propose que des livres que j’ai aimés. D’une part, ça évite les mauvaises surprises, et d’autre part, je donne vraiment l’impression de vous conseiller. Eh bien, je vais vous dire : « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi a été mon GRAND, mon ÉNORME coup de cœur de l’été !

Pour commencer, c’est une belle histoire, un feel good book comme on dit aujourd’hui. Julia veut changer de vie, de manière radicale et son nouveau quotidien l’enchante. Bien évidemment, sous ce nouveau bonheur se cachent des petits malheurs qui font que la jeune femme soit devenue fragile.

Au personnage principal, s’ajoutent d’autres personnes au caractère bien trempé, aussi bien du côté des seniors que des juniors dirons-nous. D’ailleurs, il y a un papy dans le lot qui fait des blagues bien pourries qui m’ont bien fait rire. Vous en voulez une ? « Monsieur et Madame Motus ont un fils, comment s’appelle-t-il ? » Momo. Ben oui, Momo Motus ! ^^ Ok, je sors…

Il y a aussi des citations qui font tout le charme des débuts de chapitres, qui portent sur la vie et qui nous font cogiter. Je les ai trouvées tellement chouettes que je les ai intégrées de suite à mon carnet de citations (oui, j’en ai un, pas vous ?)

Et puis, il y a la manière de raconter à la première personne. J’ai été vraiment emballée par les réparties de Julia, par ses observations au sein de la maison de retraite. Je n’ai pas pu m’empêcher d’en évoquer certaines à haute voix à mon entourage, tellement elles me plaisaient et me semblaient vraies, c’est pour vous dire…

Enfin, arrivée à la dernière page, j’ai été émue. Émue par une lettre bien spéciale que la jeune femme écrit, mais aussi par ses réflexions, qui m’ont d’ailleurs donné des idées. Je ne vous spoilerai pas davantage.

Quoiqu’il en soit, si vous ne savez pas quel livre lire en ce moment, choisissez « Tu comprendras quand tu seras plus grande ». Pour moi, c’est un roman cinq étoiles.

Advertisements

7 réflexions sur “Tu comprendras quand tu seras plus grande

  1. Coucou
    C’est (pour le moment) un des plus beau livre que j’ai lu.
    Il est tout simplement magnifique.
    J’étais vraiment triste de le terminer si vite et de quitter ces personnages si attachant 🙂

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s