Hauteville House

maison de victor hugo

Hauteville House

maison escalier de victor hugo

Hauteville House

Hauteville House, c’est l’intitulé d’une série de bande dessinée de science-fiction écrite et illustrée par Fred Duval, Christophe Quet et Thierry Gioux, mais c’est aussi et surtout la maison de Victor Hugo sur l’île de Guernesey.

C’est en mai 1856 que l’écrivain achète cette propriété à St Peter Port, grâce au succès de son recueil de poésie baptisé « Les Contemplations ». Fuyant Napoléon III, Victor Hugo s’exile dans un premier temps en Belgique, puis sur l’île de Jersey. C’est finalement sur l’île de Guernesey que l’auteur restera. Il est en effet impossible d’expulser des personnes étant propriétaires.

cuisine maison de victor hugo

Hauteville House

Victor Hugo y vivra jusqu’en 1870 avant de rentrer en France. Il y fera par la suite de courts séjours. Composée de quatre niveaux, la demeure appartient aujourd’hui à la ville de Paris. Elle a été entièrement décorée par le dramaturge. Si l’on connaît en effet le talent de Victor Hugo pour l’écriture, on ignore cependant sa passion pour la décoration. Tapisseries, meubles en bois de chêne, initiales gravées dans le mobilier, intérêt pour les « chinoiseries », Victor Hugo passe un temps fou à créer, imaginer et réinventer les pièces de sa maison.

maison de victor hugo

Hauteville House

Au rez-de-chaussée bien sombre, figure un petit salon doté d’un billard. Sur les murs, on peut apercevoir plusieurs portraits de famille. A côté, se situe « le salon aux tapisseries », où l’on trouve notamment une porte secrète donnant sur le cabinet de photographie de l’auteur.  Il y a aussi le couloir aux faïences, le jardin d’hiver et la salle à manger réalisée à partir de carreaux de Delft. Dans cette dernière, Victor Hugo organisait ponctuellement des repas pour les plus pauvres de l’île.

maison de victor hugo

Hauteville House

Au premier étage, on découvre deux salons : le rouge et le bleu. C’est dans ses pièces que Victor Hugo recevait ses invités, tels qu’Alexandre Dumas. Au second étage, se trouve sans aucun doute la pièce la plus impressionnante de la maison : le bureau et la chambre du poète, entièrement réalisés en chêne. Victor Hugo y passera seulement quelques nuits, très mauvaises d’ailleurs. Sur le palier, le visiteur peut observer la bibliothèque de l’auteur. Au troisième étage enfin, se situe le « look-out », une sorte de bureau avec une vue magnifique sur la mer. C’est ici que Victor Hugo laissait libre cours à son imagination et qu’il termina notamment « Les Misérables ». La pièce contient par ailleurs un lit. C’est là que l’auteur dormait la plupart du temps.

chambre de victor hugo

Hauteville House

La maison possède évidemment d’autres chambres, à savoir celles des enfants et de la femme de Victor Hugo, mais elles ne peuvent être visitées. Hauteville House dispose par ailleurs d’un grand jardin propice à la rêverie et à la lecture. L’écrivain y a planté un chêne le 14 juillet 1870 juste avant son retour d’exil. Le jardin peut être visité gratuitement.

Si vous souhaitez visiter la demeure, sachez que cela se fait uniquement sur visite guidée par groupe de dix personnes. Comptez approximativement une heure pour découvrir Hauteville House et approfondir vos connaissances sur l’auteur.

Publicités

Le musée Hergé

Le musée Hergé

Tintin

Le Musée Hergé est, comme son nom l’indique, consacré à l’auteur-illustrateur Hergé, ainsi qu’à l’ensemble de son œuvre. Connu pour avoir imaginé les aventures de Tintin, Hergé est aussi le créateur d’autres personnages, à l’instar de Quick et Flupke, ou encore Jo, Zette et Jocko.

Le très beau musée a ouvert ses portes en 2009 et se situe à Louvain-La-Neuve, en Belgique. Il est composé notamment de huit salles d’exposition permanente, d’une salle pour les expositions temporaires, et d’un café-restaurant baptisé « Le Petit Vingtième » en hommage au journal pour lequel a travaillé Hergé. Il regroupe plus de 80 planches originales et près de 800 documents inédits.

On a marché sur la Lune

La visite du musée est interactive. La découverte se fait via un audioguide, au fur et à mesure des salles. Sur l’écran de l’iPod, le visiteur découvre également des interviews filmées, des photos, mais aussi des quiz. Même en n’étant pas un fervent fan de Tintin & Milou, on se laisse prendre au jeu.

Le musée est immense, les salles aussi. Tout est fait pour faciliter la visite. On s’amuse avec les jurons du Capitaine Haddock, on s’exclame devant la chouette maquette de la fusée du numéro « On a marché sur la Lune », on essaie de deviner qui est Dupont et qui est Dupond. On se prend en photo avec les héros d’Hergé dans l’espace « E-Card », et on découvre au fur et à mesure des salles l’évolution de Tintin.

Le Petit Vingtième

Pour des raisons qui lui sont propres, Hergé n’a pas souhaité que le personnage de Tintin soit repris après sa mort par d’autres scénaristes/dessinateurs. Aussi, le dernier album, qui s’intitule « Tintin et l’Alph-art » reste inachevé et regroupe tantôt des planches, tantôt des esquisses et des notes.

Moi qui n’ai pas lu tous les albums de Tintin, j’ai beaucoup aimé cette visite. Alors certes, elle prend du temps (comptez environ 2h si vous voulez tout voir), mais il faut savoir qu’Hergé a fait énormément de choses dans sa vie. Outre les albums de Tintin, il a créé d’autres séries, il avait aussi son propre studio où il dessinait entre autres pour l’univers de la publicité. Le côté interactif rend par ailleurs la visite d’autant plus intéressante !

N’oubliez pas avant de sortir de faire un petit tour à la boutique et de goûter aux délicieuses pâtisseries du « Petit Vingtième » !

Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

Non loin de Notre Dame, sur les bords de la Seine, se tiennent les célèbres bouquinistes de Paris. Ces derniers ouvrent en général vers midi et s’avèrent plus ou moins nombreux selon les jours. Il s’agit de libraires d’occasion pour la plupart. Vous les trouverez sur la rive droite à partir du pont Marie jusqu’au quai du Louvre, et sur la rive gauche, du quai de la Tournelle au quai Voltaire. On y dénombrerait plus 300 000 ouvrages, mais aussi de multiples revues, estampes, cartes de collection et souvenirs typiques de Paris. Pour la petite histoire, les bouquinistes de Paris ont démarré leur activité au XVIe siècle, en tant que marchands colporteurs. Les bouquinistes parisiens sont très connus et sont d’ailleurs inscrits depuis 2011 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils s’inscrivent pleinement dans le paysage de la capitale.

stand vieux livres

Les bouquinistes de Paris

Lors de mon séjour à Paris, cette escapade littéraire ne m’a donc pas échappé ! J’ai adoré faire le tour de ces « boîtes » vertes, farfouiller dans les documents et trouver de petits trésors. En effet, ces libraires disposent de livres parfois très anciens ou d’éditions rares, ce qui fait tout leur charme ! A côté de cela, nombreux sont ceux à vendre des illustrations, des peintures de Paris, parfois de toute beauté ! Quant aux bouquinistes eux-mêmes, c’est un véritable plaisir que de discuter avec eux ! Je me rectifie : c’est un plaisir de parler avec des gens cultivés qui sont comme vous et moi, amoureux de la littérature. Et si vous savez lire l’anglais, sachez que vous trouverez la librairie Shakespeare & Co et son café à proximité.

Le Parc du Petit Prince

le petit prince sur sa planète

Parc du Petit Prince

parc du petit prince

L’entrée du Parc du Petit Prince

Situé à Ungersheim en Alsace, le parc du Petit Prince a ouvert ses portes en 2014. Un emplacement qui n’a pas été choisi au hasard. puisque figurez-vous qu’en novembre 1492, une météorite dénommée « La Pierre de Tonnerre » est tombée à ce même endroit ! Le site s’avérait donc incontournable pour y installer la planète B612, son Petit Prince et sa rose…

mongolfiere

Un des ballons captifs

Le Parc du Petit Prince est le tout premier parc aérien au monde. Il se veut ludique et éducatif, et nous invite à un voyage pour le moins poétique. On y dénombre pour le moment une trentaine d’attractions. Si le parc s’adresse avant tout aux enfants, il s’avère une belle escapade pour les plus grands aussi. Rien de tel qu’un moment dans ce parc pour retomber en enfance…

Dès l’entrée, nous sommes propulsés dans les étoiles et dans un monde imaginaire où le Petit Prince et le renard nous accueillent. Direction ensuite l’un des deux ballons captifs du parc qui vous embarquent à 135m de haut et qui vous permettent d’avoir une vue imprenable sur le ballon des Vosges, Mulhouse, Colmar, le Jura, voire les Alpes, et bien évidemment l’ensemble du parc !

renard

Le renard

Non loin de là, les animaux attendent les visiteurs de pied ferme. Vous avez la possibilité d’admirer la Renardière ou encore le pré des moutons. Dans ce dernier, un petit spectacle est proposé, avec un chien de berger ; ça s’appelle « Danse avec les moutons ». En prime, vous avez le droit à la fin de nourrir les brebis et les agneaux, et c’est super chouette ! A côté du pré, il y a le spectacle de pigeons, qui est tout aussi amusant. Pareil, à la fin du show, vous pouvez nourrir vous-mêmes les oiseaux ; c’est tout simplement génial !

Côté promenade, il y a de quoi faire ! Le jardin des papillons et ses serres, ainsi que la Roseraie ne peuvent que charmer les visiteurs. On peut aussi se perdre et chercher des indices dans le labyrinthe de la fontaine. Si vous souhaitez faire une pause dans votre marche, prenez le petit train pour découvrir un bout du parc. Pour un petit coin d’ombre, rendez-vous au grand cinéma 3D pour voir un court-métrage, ou dans la planète sous-marine 4D pour prendre en photo des poissons dans l’océan ! Les jeux ne sont pas ce qui manque au Parc du Petit Prince. Vous pouvez vous amuser dans l’attraction « Courrier Sud » ou sur les immenses trampolines « De planète en planète ». A l’extérieur, les chaises volantes vous feront tourner la tête. Les plus jeunes pourront s’amuser sur les balançoires ou faire de la tyrolienne. D’autres espaces au sein du parc leur sont intégralement dédiés, tels que « Le serpent » ou « Apprivoise-moi ».

Parc du Petit Prince

Parc du Petit Prince

parc du petit prince

L’aérobar

Pour prendre un peu d’altitude, je vous conseille l’aérobar du buveur. Savourez votre glace ou votre verre à 35m de haut, les pieds dans le vide. Personnes ayant le vertige, s’abstenir ! Si vous vous sentez l’âme d’un aviateur, vous pourrez vous engouffrer dans « Vol de nuit » qui simule un vol dans les années 40 ou 60 en pleine tempête. Testez ensuite vos connaissances en matière d’astronomie avec « Les questions astronomiques » Enfin, vous avez aussi la possibilité de découvrir plus en détails le plus grand biplan du monde et de vous y installer !

boutique du parc du petit prince

La boutique du parc

Avant de repartir du parc, laissez-y votre empreinte sur la fresque « Dessine-moi un mouton ». Des craies sont mises à votre disposition ! Et n’oubliez pas de faire un saut à la boutique. Vous craquerez forcément pour un renard en peluche ou pour le livre incontournable du Petit Prince de St Exupery.

Retrouvez l’intégralité des photos du Parc du Petit Prince sur ma page Facebook.

Le centre belge de la bande dessinée

hall

Centre belge de la bande dessinée

Tintin & Milou

Tintin & Milou

En plein cœur de Bruxelles, le centre belge de la Bande dessinée est incontournable depuis près de 25 ans.

Dès l’entrée, nous sommes plongés dans les bulles. Un Schtroumpf, puis plus loin Boule & Bill nous souhaitent la bienvenue. La voiture de ces derniers n’est d’ailleurs pas très loin, et elle est authentique. Elle a été offerte à Roba, le scénariste, et signée de la main de plusieurs grands illustrateurs. Au rez-de-chaussée, les férus de BD pourront s’attarder à la brasserie avant de démarrer leur visite ou faire un tour dans la librairie très fournie du musée de la bande dessinée.

planches de bd

Planches de bd

A l’étage, une première exposition permanente nous attend. Celle-ci porte sur l’invention de la bande dessinée. Elle est suivie de l’art dans la BD qui décrypte tout le processus de création, de la première planche à sa mise en vente, en passant par les éditeurs. Les différents genres de BD sont également répertoriés avec, à chaque fois, plusieurs exemples pour les illustrer.

toile sur chevalet

Peinture schtroumpfesque

Plus on avance dans le centre belge de la bande dessinée, plus on se « spécialise ». Comprenez par là que les fans de Tintin et des Schtroumpfs en auront pour leur argent. Chacun de ces héros bénéficie de son propre espace.

Dans le secteur dédié à Hergé, on retrouve le début des aventures de Tintin jusqu’à son heure de gloire. Du côté de Peyo et des Schtroumpfs, on accède à de multiples informations, aux portraits des 100 Schtroumpfs, ainsi qu’à leur univers.

Enfin, parmi les autres expositions permanentes, les visiteurs pourront s’attarder sur « Dickie » de Pieter de Poortere, ainsi que sur l’art nouveau d’Horta et des magasins Waucquez.

Le centre belge de la bande dessinée possède également une bibliothèque ainsi qu’une salle de lecture. De quoi passer un bel après-midi en compagnie de nos héros favoris.

boule et bill, planches de bd et schtroumpf

Le centre belge de la bande dessinée