La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley est située sur la place d’Espagne, à Rome, en Italie, à côté du célèbre escalier. Il s’agit plus précisément d’un musée dédié aux poètes romantiques britanniques que sont John Keats et Percy Bysshe Shelley, et qui a été créé en 1906. Le premier a réellement vécu dans la maison dès l’automne 1820. A l’époque, il est accompagné par un ami, l’artiste Joseph Severn. John Keats vient en Italie se soigner. Il est en effet très malade et espère que le climat pourra améliorer sa santé. Malheureusement, le poète mourra le 23 février 1821 de la tuberculose, à l’âge de 25 ans seulement.

La maison Keats-Shelley

A l’intérieur du musée-mémorial, il est possible de découvrir la chambre de John Keats, ainsi que de nombreux portraits de lui, et de ses proches. On y découvre également des lettres, dont celles qu’il écrivait à Fanny, son amoureuse, des souvenirs, des peintures, des manuscrits. La salle de la bibliothèque quant à elle, contient plus de 8000 ouvrages consacrés à la littérature romantique.

La maison Keats-Shelley

La maison évoque aussi Lord Byron, Percy Bysshe Shelley, ainsi que sa femme Mary, connue pour son œuvre « Frankenstein ». Ces trois-là ont vécu en Italie, d’où leur « présence » dans ce musée.

J’ai visité cet appartement-musée car j’ai découvert le poète John Keats en regardant un soir le film « Bright Star » axé sur la vie du poète. J’ai littéralement adoré ce long-métrage, qui m’a beaucoup fait penser à d’autres adaptations telles que « Jane » ou « Orgueil et Préjugés ». C’est donc tout naturellement que j’ai réalisé cette visite plutôt brève mais sympathique.

Publicités

Le M-Tiss

café littéraire metz

Le M-Tiss

bar du m-tiss

Le M-Tiss

Le M-TISS est un café littéraire, situé à Metz, en Moselle, non loin de la Place St-Louis. Ouvert le 14 juillet 2018, il est tenu par Jean Dib Ndour, qui est aussi comédien, et auteur de romans et de récits.

Que peut-on faire au café littéraire ? Boire un verre, un café bien entendu, savourer une planche de charcuteries à la mémoire de certains auteurs (la Planche Verlaine avec du fromage, la Planche Rabelais avec de la charcuterie ou la Planche Léopold Sédar Senghor qui est un mixte des deux) , et admirer l’endroit, à la fois confortable et chaleureux. Le lieu regorge en effet d’objets chinés et de meubles vintage. Anciennes machines à écrire, vieux appareils photo, tableaux, le café-littéraire est unique en son genre !

café littéraire metz

Le M-Tiss

Jean Dib Ndour organise également des rencontres culturelles.  Au programme : des conférences, des lectures à voix haute, des rencontres d’auteurs, des concerts et même des dictées mensuelles, qui ravissent les petits comme les grands !

Et comme tout café littéraire qui se respecte, le M-TISS possède une petite bibliothèque où il est possible de troquer l’un de ses livres contre un autre. Ne repartez pas sans un marque-page de la maison avec une petite citation en prime !

« Le bonheur c’est comme le parfum, on le porte sur soi pour le faire respirer aux autres. »

Le Shakespeare’s Globe

théâtre élisabéthain

Théâtre du Globe

Shakespeare

Théâtre du Globe

Le Théâtre du Globe, connu aussi pour être le Théâtre de Shakespeare ou Shakespeare’s Globe, car il a abrité de nombreuses pièces de l’auteur, a été construit en 1599. Il s’agit d’un théâtre élisabéthain qui faisait partie des quatre théâtres principaux de Londres avec ceux de La Rose, L’Espoir et Le Cygne.

théâtre élisabéthain

Théâtre du Globe

Le théâtre que l’on peut visiter aujourd’hui n’est pas l’original et pour cause : en juin 1613, le Théâtre du Globe est victime d’un incendie lors d’une des premières représentations. La bourre enflammée d’un canon, généralement utilisée pour les effets spéciaux, met le feu au toit de chaume. Heureusement, il n’y a pas eu de morts. Grâce à l’initiative de l’acteur Sam Wanamaker et aux dons, le Shakespeare’s Globe a pu être reconstruit à l’identique en 1996, non loin de son emplacement d’origine. Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à sa reconstruction ont pu voir leur nom inscrit au théâtre, que ce soit au sol ou encore dans les gradins.

to be or not to be

Boutique du Théâtre du Globe

La visite du Théâtre du Globe ne peut se faire qu’en matinée, les après-midis étant réservés aux spectacles. Pendant près d’une heure et en compagnie d’un guide, vous découvrez l’histoire et l’architecture sublime du théâtre. Si vous ne montez malheureusement pas sur scène, vous aurez une vue tout aussi spectaculaire depuis les gradins. Imaginez qu’à l’époque, il fallait débourser 3 pièces si l’on voulait s’y asseoir, et sur un coussin s’il vous plaît ! A l’intérieur du site, une exposition avec audioguide vous mènera aux origines du théâtre et vous pourrez même assister à un combat d’épées. Enfin, si vous voulez vous rendrez à une représentation, réservez votre place quelques mois à l’avance, les pièces se jouent à guichet fermé !

Le musée de Sherlock Holmes

Entrée du musée de Sherlock Holmes

Musée de Sherlock Holmes

C’est au 221b Baker Street à Londres que l’on peut visiter le Musée de Sherlock Holmes. Oui, le personnage fictif imaginé par Sir Arthur Conan Doyle dispose d’un endroit qui lui est dédié et ce, depuis le 27 mars 1990. Avant de nous attarder sur le lieu, je vous propose un petit topo sur le plus grand détective privé de Londres.

Musée de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes est apparu pour la première fois en 1887 dans l’ouvrage policier « Une étude en rouge » de Sir Arthur Conan Doyle. Accompagné par la suite du Docteur Watson, notre cher Sherlock résoudra de moult crimes à travers quatre romans et plus de 56 nouvelles. Depuis le décès de l’écrivain, le célèbre détective a fait l’objet de plusieurs adaptations littéraires et cinématographiques, et l’on ne compte plus ses fans aux quatre coins du monde.

Musée de Sherlock Holmes

Pour 15£, rendez-vous sur Baker Street pour découvrir l’appartement du détective. C’est à l’Époque Victorienne, de 1881 à 1904 environ que Sherlock Holmes et Watson ont travaillé ensemble. Leur résidence se situe au premier étage d’une pension, dont la propriétaire se nommait Mrs. Hudson. Il y a 17 marches depuis le couloir du rez-de-chaussée jusqu’au bureau. La chambre de Sherlock Holmes quant à elle, se situait à l’arrière de la maison, près du salon. Dr. Watson, lui, se trouvait au second étage, non loin de la propriétaire.

Musée de Sherlock Holmes

Aujourd’hui, toutes les pièces servent de salles d’exposition. On y trouve un nombre incalculable d’objets de collection. On peut y feuilleter des vieux journaux, observer d’anciennes peintures et faire la connaissance des plus grands criminels épinglés par le détective. Chaque pièce est scrupuleusement décorée et il est facile de se plonger dans l’univers des deux compères. A la fin de la visite, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique, où se côtoient figurines gravures, jeux de cartes ou encore céramiques. Qui sait, vous pourriez peut-être vous trouver un joli souvenir ?!

La bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque Angelica est une bibliothèque publique située en plein cœur de Rome, sur la place Sant’Agostino. Fondée en 1604 grâce à l’évêque Angelo Rocca, elle compte pas moins de 2700 volumes latins, orientaux et grecs, 20 000 imprimés du XVIe siècle, parmi lesquels on retrouve notamment des cartes et des gravures.

Elle est considérée comme un centre important, puisqu’en plus de posséder le Codex Angelicus, elle est une référence sur l’histoire des Augustins, ainsi que sur la Réforme et la Contre-Réforme.

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque est ouverte à tous, tous les jours, sauf le dimanche, dès 8h30. Du mardi au jeudi, elle ferme à 13h45, et est ouverte les autres jours jusqu’à 19h.

La Bibliothèque Angelica

Sur place, vous pouvez admirer la salle d’étude. Mais au préalable, vous devrez passer par une autre pièce plus administrative, qui contient notamment les fiches d’inscription. La salle d’étude est splendide ; il y a des livres du sol au plafond, une petite table thématique et de nombreuses tables pour travailler et faire des recherches au calme. Le gros bémol lorsqu’on est touriste, c’est que nous ne pouvons faire le tour de ladite salle. En effet, il y a une ligne rouge à ne pas dépasser. Vous aurez beau dire que vous ne dérangerez personne et que vous travaillez vous aussi dans le monde des livres, il n’y aura rien à faire… Aussi ce fut une petite déception, bien que j’en ai pris plein les yeux !