Le Shakespeare’s Globe

théâtre élisabéthain

Théâtre du Globe

Shakespeare

Théâtre du Globe

Le Théâtre du Globe, connu aussi pour être le Théâtre de Shakespeare ou Shakespeare’s Globe, car il a abrité de nombreuses pièces de l’auteur, a été construit en 1599. Il s’agit d’un théâtre élisabéthain qui faisait partie des quatre théâtres principaux de Londres avec ceux de La Rose, L’Espoir et Le Cygne.

théâtre élisabéthain

Théâtre du Globe

Le théâtre que l’on peut visiter aujourd’hui n’est pas l’original et pour cause : en juin 1613, le Théâtre du Globe est victime d’un incendie lors d’une des premières représentations. La bourre enflammée d’un canon, généralement utilisée pour les effets spéciaux, met le feu au toit de chaume. Heureusement, il n’y a pas eu de morts. Grâce à l’initiative de l’acteur Sam Wanamaker et aux dons, le Shakespeare’s Globe a pu être reconstruit à l’identique en 1996, non loin de son emplacement d’origine. Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à sa reconstruction ont pu voir leur nom inscrit au théâtre, que ce soit au sol ou encore dans les gradins.

to be or not to be

Boutique du Théâtre du Globe

La visite du Théâtre du Globe ne peut se faire qu’en matinée, les après-midis étant réservés aux spectacles. Pendant près d’une heure et en compagnie d’un guide, vous découvrez l’histoire et l’architecture sublime du théâtre. Si vous ne montez malheureusement pas sur scène, vous aurez une vue tout aussi spectaculaire depuis les gradins. Imaginez qu’à l’époque, il fallait débourser 3 pièces si l’on voulait s’y asseoir, et sur un coussin s’il vous plaît ! A l’intérieur du site, une exposition avec audioguide vous mènera aux origines du théâtre et vous pourrez même assister à un combat d’épées. Enfin, si vous voulez vous rendrez à une représentation, réservez votre place quelques mois à l’avance, les pièces se jouent à guichet fermé !

Publicités

Le musée de Sherlock Holmes

Entrée du musée de Sherlock Holmes

Musée de Sherlock Holmes

C’est au 221b Baker Street à Londres que l’on peut visiter le Musée de Sherlock Holmes. Oui, le personnage fictif imaginé par Sir Arthur Conan Doyle dispose d’un endroit qui lui est dédié et ce, depuis le 27 mars 1990. Avant de nous attarder sur le lieu, je vous propose un petit topo sur le plus grand détective privé de Londres.

Musée de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes est apparu pour la première fois en 1887 dans l’ouvrage policier « Une étude en rouge » de Sir Arthur Conan Doyle. Accompagné par la suite du Docteur Watson, notre cher Sherlock résoudra de moult crimes à travers quatre romans et plus de 56 nouvelles. Depuis le décès de l’écrivain, le célèbre détective a fait l’objet de plusieurs adaptations littéraires et cinématographiques, et l’on ne compte plus ses fans aux quatre coins du monde.

Musée de Sherlock Holmes

Pour 15£, rendez-vous sur Baker Street pour découvrir l’appartement du détective. C’est à l’Époque Victorienne, de 1881 à 1904 environ que Sherlock Holmes et Watson ont travaillé ensemble. Leur résidence se situe au premier étage d’une pension, dont la propriétaire se nommait Mrs. Hudson. Il y a 17 marches depuis le couloir du rez-de-chaussée jusqu’au bureau. La chambre de Sherlock Holmes quant à elle, se situait à l’arrière de la maison, près du salon. Dr. Watson, lui, se trouvait au second étage, non loin de la propriétaire.

Musée de Sherlock Holmes

Aujourd’hui, toutes les pièces servent de salles d’exposition. On y trouve un nombre incalculable d’objets de collection. On peut y feuilleter des vieux journaux, observer d’anciennes peintures et faire la connaissance des plus grands criminels épinglés par le détective. Chaque pièce est scrupuleusement décorée et il est facile de se plonger dans l’univers des deux compères. A la fin de la visite, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique, où se côtoient figurines gravures, jeux de cartes ou encore céramiques. Qui sait, vous pourriez peut-être vous trouver un joli souvenir ?!

La bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque Angelica est une bibliothèque publique située en plein cœur de Rome, sur la place Sant’Agostino. Fondée en 1604 grâce à l’évêque Angelo Rocca, elle compte pas moins de 2700 volumes latins, orientaux et grecs, 20 000 imprimés du XVIe siècle, parmi lesquels on retrouve notamment des cartes et des gravures.

Elle est considérée comme un centre important, puisqu’en plus de posséder le Codex Angelicus, elle est une référence sur l’histoire des Augustins, ainsi que sur la Réforme et la Contre-Réforme.

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque est ouverte à tous, tous les jours, sauf le dimanche, dès 8h30. Du mardi au jeudi, elle ferme à 13h45, et est ouverte les autres jours jusqu’à 19h.

La Bibliothèque Angelica

Sur place, vous pouvez admirer la salle d’étude. Mais au préalable, vous devrez passer par une autre pièce plus administrative, qui contient notamment les fiches d’inscription. La salle d’étude est splendide ; il y a des livres du sol au plafond, une petite table thématique et de nombreuses tables pour travailler et faire des recherches au calme. Le gros bémol lorsqu’on est touriste, c’est que nous ne pouvons faire le tour de ladite salle. En effet, il y a une ligne rouge à ne pas dépasser. Vous aurez beau dire que vous ne dérangerez personne et que vous travaillez vous aussi dans le monde des livres, il n’y aura rien à faire… Aussi ce fut une petite déception, bien que j’en ai pris plein les yeux !

Le festival BD de Contern

Festival BD de Contern

Festival BD de Contern

L’été dernier, je suis allée chez mes voisins les Luxembourgeois pour assister au 24e Festival de la Bande Dessinée de Contern. Il s’agit d’un assez grand festival, qui se déroule toujours mi-juillet et qui accueille près d’une soixantaine d’auteurs. Le centre du village est fermé à la population pour que les badauds puissent s’y promener tranquillement. Alors certes, il y a une entrée de 3€ à payer, mais en échange,  on vous donne quelques goodies et notamment un sac assez solide aux couleurs du festival pour faire votre shopping.

Festival BD de Contern

Les fanatiques de BD peuvent faire le plein. Il y a des dizaines et des dizaines de stands de BD d’occasion. On y trouve aussi bien les BD classiques que les dernières nouveautés à des prix cassés. Personnellement, j’en ai profité pour compléter ma série de Schtroumpfs, grande fan que je suis.

Le festival BD de Contern, c’est aussi l’occasion de voir des expositions, à l’instar en 2017 des Chiens dans la Bande Dessinée, et d’aller à la rencontre des auteurs. C’est ainsi que j’ai pu apercevoir Turf ou encore Mike Perkins, parrain de cette nouvelle édition.

Festival BD de Contern

Outre les stands de bandes dessinées, on peut y trouver énormément de produits dérivés. Tintin, Spirou, Star Wars, Astérix, Batman, les héros se déclinent en t-shirts, mugs, posters, casquettes, porte-clés et autres objets phares. Dur dur de résister à tous ces beaux objets de collection…

Les enfants ne sont pas en reste, puisqu’un tas d’animations leur sont proposées. Structures gonflables, concours de dessin, maquillage, défilé de clowns, impossible de s’ennuyer !

Festival BD de Contern

On peut aisément passer la journée sur place. Gaufres, grillades, hamburger d’autruche (la spécialité de Contern), pasta bar, boissons, de nombreux mets sont préparés en direct pour déjeuner à l’extérieur et faire une pause entre deux achats.

Je recommande chaudement ce festival à tous les amateurs de BD qui, je suis sûre, sauront y trouver leur bonheur !

Settembrini

café restaurant

Settembrini

café restaurant

Settembrini

Settembrini est un café-restaurant que j’ai découvert par le plus grand des hasards à Rome, en feuilletant le Guide Michelin. L’endroit est chaleureux et tenez-vous bien… il est aussi rempli de livres ! Des livres en italien, certes, mais des livres quand même et ce, du sol au plafond ! Settembrini se décline en deux adresses distinctes dans la capitale italienne. Pour ma part, je vous invite à découvrir le restaurant qui fait l’angle entre la rue Giuseppe Avezanna et la Via Ciro Menotti.

café restaurant

Settembrini

La cuisine est faite maison. Elle est originale, voire surprenante, et les assiettes sont très bien décorées. Pour vous donner quelques exemples de plats que vous pouvez manger sur place ou emporter : des salades, des huîtres, du risotto, de la truite fumée ou encore du saumon. Le chef vous réserve aussi parfois quelques surprises. Aussi le dessert que vous pouvez apercevoir en photo ci-dessous a été commandé à notre table, sans que nous sachions ce que nous allions recevoir !

dessert

Settembrini

L’intérieur est plutôt convivial, propice aux rencontres, puisqu’on y trouve de grandes tables pour se mélanger les uns aux autres.  Qui plus est, les prix ne sont pas excessifs et les amoureux des livres en prendront plein les mirettes !

En somme, une adresse qui sort de l’ordinaire et qui change un peu des restaurants traditionnels, tant du point de vue du décor que de l’assiette.