Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

Non loin de Notre Dame, sur les bords de la Seine, se tiennent les célèbres bouquinistes de Paris. Ces derniers ouvrent en général vers midi et s’avèrent plus ou moins nombreux selon les jours. Il s’agit de libraires d’occasion pour la plupart. Vous les trouverez sur la rive droite à partir du pont Marie jusqu’au quai du Louvre, et sur la rive gauche, du quai de la Tournelle au quai Voltaire. On y dénombrerait plus 300 000 ouvrages, mais aussi de multiples revues, estampes, cartes de collection et souvenirs typiques de Paris. Pour la petite histoire, les bouquinistes de Paris ont démarré leur activité au XVIe siècle, en tant que marchands colporteurs. Les bouquinistes parisiens sont très connus et sont d’ailleurs inscrits depuis 2011 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils s’inscrivent pleinement dans le paysage de la capitale.

stand vieux livres

Les bouquinistes de Paris

Lors de mon séjour à Paris, cette escapade littéraire ne m’a donc pas échappé ! J’ai adoré faire le tour de ces « boîtes » vertes, farfouiller dans les documents et trouver de petits trésors. En effet, ces libraires disposent de livres parfois très anciens ou d’éditions rares, ce qui fait tout leur charme ! A côté de cela, nombreux sont ceux à vendre des illustrations, des peintures de Paris, parfois de toute beauté ! Quant aux bouquinistes eux-mêmes, c’est un véritable plaisir que de discuter avec eux ! Je me rectifie : c’est un plaisir de parler avec des gens cultivés qui sont comme vous et moi, amoureux de la littérature. Et si vous savez lire l’anglais, sachez que vous trouverez la librairie Shakespeare & Co et son café à proximité.

Le Parc du Petit Prince

le petit prince sur sa planète

Parc du Petit Prince

parc du petit prince

L’entrée du Parc du Petit Prince

Situé à Ungersheim en Alsace, le parc du Petit Prince a ouvert ses portes en 2014. Un emplacement qui n’a pas été choisi au hasard. puisque figurez-vous qu’en novembre 1492, une météorite dénommée « La Pierre de Tonnerre » est tombée à ce même endroit ! Le site s’avérait donc incontournable pour y installer la planète B612, son Petit Prince et sa rose…

mongolfiere

Un des ballons captifs

Le Parc du Petit Prince est le tout premier parc aérien au monde. Il se veut ludique et éducatif, et nous invite à un voyage pour le moins poétique. On y dénombre pour le moment une trentaine d’attractions. Si le parc s’adresse avant tout aux enfants, il s’avère une belle escapade pour les plus grands aussi. Rien de tel qu’un moment dans ce parc pour retomber en enfance…

Dès l’entrée, nous sommes propulsés dans les étoiles et dans un monde imaginaire où le Petit Prince et le renard nous accueillent. Direction ensuite l’un des deux ballons captifs du parc qui vous embarquent à 135m de haut et qui vous permettent d’avoir une vue imprenable sur le ballon des Vosges, Mulhouse, Colmar, le Jura, voire les Alpes, et bien évidemment l’ensemble du parc !

renard

Le renard

Non loin de là, les animaux attendent les visiteurs de pied ferme. Vous avez la possibilité d’admirer la Renardière ou encore le pré des moutons. Dans ce dernier, un petit spectacle est proposé, avec un chien de berger ; ça s’appelle « Danse avec les moutons ». En prime, vous avez le droit à la fin de nourrir les brebis et les agneaux, et c’est super chouette ! A côté du pré, il y a le spectacle de pigeons, qui est tout aussi amusant. Pareil, à la fin du show, vous pouvez nourrir vous-mêmes les oiseaux ; c’est tout simplement génial !

Côté promenade, il y a de quoi faire ! Le jardin des papillons et ses serres, ainsi que la Roseraie ne peuvent que charmer les visiteurs. On peut aussi se perdre et chercher des indices dans le labyrinthe de la fontaine. Si vous souhaitez faire une pause dans votre marche, prenez le petit train pour découvrir un bout du parc. Pour un petit coin d’ombre, rendez-vous au grand cinéma 3D pour voir un court-métrage, ou dans la planète sous-marine 4D pour prendre en photo des poissons dans l’océan ! Les jeux ne sont pas ce qui manque au Parc du Petit Prince. Vous pouvez vous amuser dans l’attraction « Courrier Sud » ou sur les immenses trampolines « De planète en planète ». A l’extérieur, les chaises volantes vous feront tourner la tête. Les plus jeunes pourront s’amuser sur les balançoires ou faire de la tyrolienne. D’autres espaces au sein du parc leur sont intégralement dédiés, tels que « Le serpent » ou « Apprivoise-moi ».

Parc du Petit Prince

Parc du Petit Prince

parc du petit prince

L’aérobar

Pour prendre un peu d’altitude, je vous conseille l’aérobar du buveur. Savourez votre glace ou votre verre à 35m de haut, les pieds dans le vide. Personnes ayant le vertige, s’abstenir ! Si vous vous sentez l’âme d’un aviateur, vous pourrez vous engouffrer dans « Vol de nuit » qui simule un vol dans les années 40 ou 60 en pleine tempête. Testez ensuite vos connaissances en matière d’astronomie avec « Les questions astronomiques » Enfin, vous avez aussi la possibilité de découvrir plus en détails le plus grand biplan du monde et de vous y installer !

boutique du parc du petit prince

La boutique du parc

Avant de repartir du parc, laissez-y votre empreinte sur la fresque « Dessine-moi un mouton ». Des craies sont mises à votre disposition ! Et n’oubliez pas de faire un saut à la boutique. Vous craquerez forcément pour un renard en peluche ou pour le livre incontournable du Petit Prince de St Exupery.

Retrouvez l’intégralité des photos du Parc du Petit Prince sur ma page Facebook.

Le centre belge de la bande dessinée

hall

Centre belge de la bande dessinée

Tintin & Milou

Tintin & Milou

En plein cœur de Bruxelles, le centre belge de la Bande dessinée est incontournable depuis près de 25 ans.

Dès l’entrée, nous sommes plongés dans les bulles. Un Schtroumpf, puis plus loin Boule & Bill nous souhaitent la bienvenue. La voiture de ces derniers n’est d’ailleurs pas très loin, et elle est authentique. Elle a été offerte à Roba, le scénariste, et signée de la main de plusieurs grands illustrateurs. Au rez-de-chaussée, les férus de BD pourront s’attarder à la brasserie avant de démarrer leur visite ou faire un tour dans la librairie très fournie du musée de la bande dessinée.

planches de bd

Planches de bd

A l’étage, une première exposition permanente nous attend. Celle-ci porte sur l’invention de la bande dessinée. Elle est suivie de l’art dans la BD qui décrypte tout le processus de création, de la première planche à sa mise en vente, en passant par les éditeurs. Les différents genres de BD sont également répertoriés avec, à chaque fois, plusieurs exemples pour les illustrer.

toile sur chevalet

Peinture schtroumpfesque

Plus on avance dans le centre belge de la bande dessinée, plus on se « spécialise ». Comprenez par là que les fans de Tintin et des Schtroumpfs en auront pour leur argent. Chacun de ces héros bénéficie de son propre espace.

Dans le secteur dédié à Hergé, on retrouve le début des aventures de Tintin jusqu’à son heure de gloire. Du côté de Peyo et des Schtroumpfs, on accède à de multiples informations, aux portraits des 100 Schtroumpfs, ainsi qu’à leur univers.

Enfin, parmi les autres expositions permanentes, les visiteurs pourront s’attarder sur « Dickie » de Pieter de Poortere, ainsi que sur l’art nouveau d’Horta et des magasins Waucquez.

Le centre belge de la bande dessinée possède également une bibliothèque ainsi qu’une salle de lecture. De quoi passer un bel après-midi en compagnie de nos héros favoris.

boule et bill, planches de bd et schtroumpf

Le centre belge de la bande dessinée

La Médiathèque communautaire de Sarreguemines

intérieur d'une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Chose promise, chose due, je vous avais proposé un article pour vous présenter mon lieu de travail, eh bien le voici !

le coin des bébés-lecteurs dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Depuis bientôt quatre ans, je suis donc assistante de conservation du patrimoine et des bibliothèques à la Médiathèque communautaire de Sarreguemines. Plus communément, on dirait bibliothécaire, voire médiathécaire, même si ce terme correspond à un autre grade de la fonction publique.
Ma Médiathèque se situe en Lorraine, non loin de la frontière allemande et figure en 4e position des bibliothèques les plus grandes de la région, en termes de superficie, derrière Metz, Nancy et Epinal.

fauteuils face à la sarre

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

3100m² sont dédiés au public. On y trouve un secteur jeunesse avec tout un tas d’ouvrages pour les 0-13 ans, une salle de travail, un atelier d’animations, une salle de conte et des ordinateurs. A côté, se situe le secteur adulte. Romans et documentaires côtoient CD et DVD, mais aussi partitions musicales, bornes d’écoute, revues, journaux et textes lus. Des ordinateurs en libre service sont mis à la disposition des usagers qui ne sont pas inscrits. Ceux qui ont leur carte d’abonnement peuvent se rendre au Cybercentre, où ils pourront se connecter à Internet et utiliser des logiciels de bureautique. Le fond de la Médiathèque est occupé par le secteur lorrain/francique (notre dialecte)/langues. C’est notre fonds patrimonial. Les usagers peuvent y occuper des cabines de langues pour apprendre les langues de manière autonome, ainsi qu’un tas d’autres logiciels. Non loin, une salle de travail pour les grands est adossée au checkpoint, notre secteur de jeux vidéo !

un patio dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Quand il fait beau, les lecteurs peuvent profiter des rayons de soleil grâce à nos deux patios. Ils ont également la possibilité de venir travailler/étudier quand bon leur semble sur nos tables de travail, et de se connecter au WiFi.

A tous ces secteurs, s’ajoutent tout un panel d’animations pour les enfants et les adultes : heure du conte, conférence, expo, cercle de conversation, apéro littéraire, soirée jeux de société, atelier d’initiation à la tablette, spectacle, rencontre d’auteurs et j’en passe. Chaque année avec le reste de l’équipe, nous mettons les bouches doubles pour proposer les meilleures animations possibles.

secteur jeunesse dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Et moi dans tout ça ? J’ai plusieurs casquettes. Côté secteur, je m’occupe des bandes dessinées pour adultes, et j’ai la chance d’avoir un libraire spécialisé qui vient à moi régulièrement pour me présenter les nouveautés et me conseiller. Je suis également la webmaster/community manager de l’équipe. En clair, je m’occupe de promouvoir et de communiquer autour de la Médiathèque sur le Web (sites et réseaux sociaux). Je fais du service public, comme tout le monde, m’occupe de certaines animations et suis chargée des relations avec la Maison d’Arrêt. Comme de nombreuses bibliothèques, nous avons un partenariat avec ce type d’établissements pour apporter notre aide aux bibliothèques carcérales et prêter des ouvrages. Enfin, notre Médiathèque dispose d’un réseau de bibliothèques situées aux alentours. Je suis la référente de l’une d’entre elles.

Je vous avoue que je ne me destinais pas du tout à ce métier à la base, même si j’ai toujours aimé lire et fréquenter les médiathèques. C’est lors de mon stage de Master en communication web que j’ai découvert l’envers du décor. Et vous savez quoi ? Je ne regrette pas un seul instant !

 

La bibliothèque de l’Opéra Garnier

statues de l'opéra garnier à paris

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

En séjour à Paris, j’avais sur ma liste de choses à voir et à faire l’Opéra Garnier. L’établissement, d’une grande beauté, se situe dans le IXe arrondissement de la capitale. L’entrée est de 11€ et la visite est libre. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je vous parle de l’Opéra sur mon blog littéraire. Eh bien sachez qu’outre sa salle de spectacles et ses pièces majestueuses, regorge un autre petit bijou : la bibliothèque.

maquette de décor de théâtre/opéra

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

La bibliothèque, située dans l’ancien « Pavillon de l’Empereur » et destinée dans un premier temps à Napoléon III,  a été rattachée à la Bibliothèque nationale dès 1935. Suivie d’un musée, la bibliothèque, qui s’étale sur plusieurs niveaux et pièces, conserve des sources précieuses au sujet de l’architecture du Palais. Les visiteurs y trouvent des projets de décors, comme celui de Faust. La pièce recèle également de programmes et d’archives concernant les spectacles qui ont été montés au sein de l’Opéra, aussi bien en matière de musique que de danse. La bibliothèque-musée conserve près de 600 000 documents. Partitions, photographies ou encore dossiers documentaires, les ouvrages sont précieusement archivés et stockés. Voilà pour les informations.

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Alors comme toute bibliothèque un peu particulière, vous ne pouvez pas toucher aux documents, ni monter à l’échelle. Il faut vous contenter d’observer, de lire et de prendre des photos, même si j’ai trouvé que la lumière n’était pas vraiment adaptée pour réaliser des photographies. Toujours est-il que la visite mérite le coup d’œil. Alors si vous êtes de passage en région parisienne, vous savez ce qu’il vous reste à faire !