La Médiathèque communautaire de Sarreguemines

intérieur d'une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Chose promise, chose due, je vous avais proposé un article pour vous présenter mon lieu de travail, eh bien le voici !

le coin des bébés-lecteurs dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Depuis plus de cinq ans, je suis donc assistante de conservation du patrimoine et des bibliothèques à la Médiathèque communautaire de Sarreguemines. Plus communément, on dirait bibliothécaire, voire médiathécaire, même si ce terme correspond à un autre grade de la fonction publique.
Ma Médiathèque se situe en Lorraine, non loin de la frontière allemande et figure en 5e position des bibliothèques les plus grandes de la région, en termes de superficie, derrière Metz, Nancy, Epinal et Thionville.

fauteuils face à la sarre

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

3100m² sont dédiés au public. On y trouve un secteur jeunesse avec tout un tas d’ouvrages pour les 0-13 ans, une salle de travail, un atelier d’animations, une salle de conte et des ordinateurs. A côté, se situe le secteur adulte. Romans et documentaires côtoient CD et DVD, mais aussi partitions musicales, bornes d’écoute, revues, journaux et textes lus. Des ordinateurs en libre service sont mis à la disposition des usagers qui ne sont pas inscrits. Ceux qui ont leur carte d’abonnement peuvent se rendre au Cybercentre, où ils pourront se connecter à Internet et utiliser des logiciels de bureautique. Le fond de la Médiathèque est occupé par le secteur lorrain/francique (notre dialecte)/langues. C’est notre fonds patrimonial. Les usagers peuvent y occuper des cabines de langues pour apprendre les langues de manière autonome, ainsi qu’un tas d’autres logiciels. Non loin, une salle de travail pour les grands est adossée au checkpoint, notre secteur de jeux vidéo !

un patio dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Quand il fait beau, les lecteurs peuvent profiter des rayons de soleil grâce à nos deux patios. Ils ont également la possibilité de venir travailler/étudier quand bon leur semble sur nos tables de travail, et de se connecter au WiFi.

A tous ces secteurs, s’ajoutent tout un panel d’animations pour les enfants et les adultes : heure du conte, conférence, expo, cercle de conversation, apéro littéraire, soirée jeux de société, atelier d’initiation à la tablette, spectacle, rencontre d’auteurs et j’en passe. Chaque année avec le reste de l’équipe, nous mettons les bouches doubles pour proposer les meilleures animations possibles. Nous proposons également de multiples services, parmi lesquels « MediaDom », c’est-à-dire le portage à domicile et les « BookBox ». Après avoir rempli une fiche de renseignements, les usagers reçoivent une box de livres personnalisés en fonction de leurs goûts et de leurs besoins, agrémentés de goodies et de gourmandises.

secteur jeunesse dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Et moi dans tout ça ? J’ai plusieurs casquettes. Côté secteur, je m’occupe des bandes dessinées pour adultes, et j’ai la chance d’avoir un libraire spécialisé qui vient à moi régulièrement pour me présenter les nouveautés et me conseiller. Je suis également la webmaster/community manager de l’équipe. En clair, je m’occupe de promouvoir et de communiquer autour de la Médiathèque sur le Web (sites et réseaux sociaux). Je fais du service public, comme tout le monde, m’occupe de certaines animations et suis chargée des relations avec la Maison d’Arrêt. Comme de nombreuses bibliothèques, nous avons un partenariat avec ce type d’établissements pour apporter notre aide aux bibliothèques carcérales et prêter des ouvrages. Enfin, notre Médiathèque dispose d’un réseau de bibliothèques situées aux alentours. Je suis la référente de deux d’entre elles.

Je vous avoue que je ne me destinais pas du tout à ce métier à la base, même si j’ai toujours aimé lire et fréquenter les médiathèques. C’est lors de mon stage de Master en communication web que j’ai découvert l’envers du décor. Et vous savez quoi ? Je ne regrette pas un seul instant !

 

Publicités

La bibliothèque de l’Opéra Garnier

statues de l'opéra garnier à paris

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

En séjour à Paris, j’avais sur ma liste de choses à voir et à faire l’Opéra Garnier. L’établissement, d’une grande beauté, se situe dans le IXe arrondissement de la capitale. L’entrée est de 11€ et la visite est libre. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je vous parle de l’Opéra sur mon blog littéraire. Eh bien sachez qu’outre sa salle de spectacles et ses pièces majestueuses, regorge un autre petit bijou : la bibliothèque.

maquette de décor de théâtre/opéra

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

La bibliothèque, située dans l’ancien « Pavillon de l’Empereur » et destinée dans un premier temps à Napoléon III,  a été rattachée à la Bibliothèque nationale dès 1935. Suivie d’un musée, la bibliothèque, qui s’étale sur plusieurs niveaux et pièces, conserve des sources précieuses au sujet de l’architecture du Palais. Les visiteurs y trouvent des projets de décors, comme celui de Faust. La pièce recèle également de programmes et d’archives concernant les spectacles qui ont été montés au sein de l’Opéra, aussi bien en matière de musique que de danse. La bibliothèque-musée conserve près de 600 000 documents. Partitions, photographies ou encore dossiers documentaires, les ouvrages sont précieusement archivés et stockés. Voilà pour les informations.

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Alors comme toute bibliothèque un peu particulière, vous ne pouvez pas toucher aux documents, ni monter à l’échelle. Il faut vous contenter d’observer, de lire et de prendre des photos, même si j’ai trouvé que la lumière n’était pas vraiment adaptée pour réaliser des photographies. Toujours est-il que la visite mérite le coup d’œil. Alors si vous êtes de passage en région parisienne, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Cook & Book

Librairie Cook & Book

Librairie Cook & Book

Dans la banlieue de Bruxelles, il existe une librairie mondialement connue : Cook & Book. Les photos de cet endroit se comptent par centaines sur la toile et c’est normal ; Cook & Book figure très souvent dans le palmarès des plus belles librairies. Et pour cause : l’endroit est grand, très grand ! La librairie se divise en deux bâtiments ainsi qu’en plusieurs secteurs, tous plus beaux les uns que les autres.

L’entrée s’effectue dans l’espace BD. Cela pourrait paraître étonnant à première vue, les libraires misant généralement sur les romans, mais il ne faut pas oublier que nous sommes en Belgique, et que chez les Belges, la BD tient une place très particulière. L’espace regorge de milliers de bandes dessinés pour petits et grands, ainsi que d’objets et autres figurines.

Librairie Cook & Book

Non loin des bulles, se situe l’espace Langues et Voyages, avec des ouvrages en langues étrangères mais aussi quelques tables et même une caravane dans laquelle il est possible de s’installer pour prendre un verre ou déjeuner.

Les amateurs de cuisine disposent eux aussi d’un espace qui leur est dédié, où l’on peut trouver outre les livres de recettes des ingrédients pour sublimer ses plats ! Par ailleurs, un comptoir accueille les visiteurs qui souhaiteraient souper chez Cook & Book.

Librairie Cook & Book

Les férus de musique trouveront eux aussi leur compte dans cette superbe librairie belge. Dans un espace où les vinyles côtoient les CD, les clients pourront s’amuser à effectuer quelques notes au piano ou à siroter un cocktail dans une ambiance très rock’n’roll ou en terrasse.

A l’étage, les enfants disposent de leur propre espace. Coloré et grandiose, le secteur fera retomber en enfance les plus grands ! Albums, contes, documentaires, il y en a pour tout le monde !

Librairie Cook & Book

Les jardiniers et les philosophes ont rendez-vous quant à eux dans la serre, dans laquelle ils peuvent prendre place pour méditer ou dénicher des astuces s’ils veulent avoir la main verte. Les amateurs de peinture possèdent eux aussi leur endroit dans l’espace beaux-arts.

Enfin, les anglophones seront ravis d’apprendre que Cook & Book a pensé à eux, en créant un endroit typiquement english, où flotte le drapeau de l’Angleterre et où la libraire est bilingue. En dehors des romans classiques et contemporains que l’on peut trouver dans la langue de Shakespeare, le visiteur sera ravi d’apprendre qu’on peut aussi y dénicher un peu de papeterie, ainsi que des ouvrages instructifs et rigolos.

La bibliothèque municipale d’Ajaccio

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

Une bibliothèque, c’est une escapade littéraire par défaut. Mais celle d’Ajaccio est particulière : elle conserve des trésors. C’est par hasard, en passant par l’Office de Tourisme de la ville que je découvre un prospectus présentant la bibliothèque municipale. L’illustration me donne directement envie d’y mettre les pieds : une longue table avec des petites lampes et des livres et des livres qui montent jusqu’au plafond. Une bibliothèque qui ressemble à celle de la Belle et la Bête et me laisse rêveuse.

La bibliothèque municipale d’Ajaccio est située dans le musée Fesch. Elle a été élaborée en 1801 par les architectes Jérôme Maglioli et Jean Cazeneuve, sous les ordres de Lucien Bonaparte (le frère de Napoléon) et ouverte au public en 1868.

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

La salle patrimoniale que vous pouvez découvrir sur mes photos fait 30 mètres de long. Elle possède 29 incunables imprimés au XVe siècle.

Au sein de la bibliothèque, les curieux peuvent admirer de nombreux ouvrages de littérature, science, médecine, histoire, mais aussi des récits de voyage, ainsi que des expositions temporaires.

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

La bibliothèque Fesch accueille des visiteurs bien sûr, mais aussi des étudiants à l’approche des examens, qui voient en ce lieu, un endroit calme et propice aux révisions.

Petite anecdote originale sur cette bibliothèque corse : elle serait hantée ! Si les personnes qui y travaillent actuellement n’ont jamais remarqué quelque chose d’anormal, un employé qui y a œuvré il y a quelques années s’est plaint de bruits dans la réserve et a fini par prendre les jambes à son cou…

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Située dans le Ve arrondissement de Paris, « Shakespeare and Company » est une librairie spécialisée dans la littérature anglophone. L’originalité de cette librairie hors du commun, outre son intérieur, est qu’elle sert de refuge à certains voyageurs. Surnommés les tumbleweeds, ces derniers sont hébergés moyennant quelques heures de travail. Datant du XXe siècle, « Shakespeare and Company » a été fermée un temps durant la Seconde Guerre Mondiale, avant de rouvrir ses portes au public. Ça, c’était pour la petite histoire…

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

En d’autres termes, cette superbe librairie se trouve à quelques pas de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, aux abords du quartier latin. Sa devanture vert bouteille avec ses ouvrages entreposés déjà à l’extérieur de la boutique ne laissent pas les mordus de littérature indifférents. L’endroit est charmant. L’intérieur regorge de livres anglais en tous genres : romans, documentaires, bandes dessinées, chacun y trouve son compte. L’étage possède lui aussi ses petits trésors. Sur un tableau, les visiteurs peuvent punaiser de petits mots en souvenir de leur passage. Non loin de là, les lecteurs peuvent s’installer pour bouquiner tout en entendant quelques airs joués au piano. Une petite cabane idéale pour un écrivain a également été entreposée. A l’intérieur, une machine à écrire attend patiemment la nouvelle histoire qui va lui être contée.

N’ayant pu faire des photos que de la devanture (à l’intérieur c’est malheureusement interdit et gare à ceux qui tentent le diable, il y a des caméras partout), je suis repartie avec quelques images de l’extérieur, une petite carte postale et une belle pensée pour ce lieu hautement littéraire, qui fait partie des plus belles librairies de France.