La librairie Acqua Alta

Librairie Acqua Alta

Librairie Acqua Alta

La librairie Acqua Alta à Venise, en Italie, figure parmi les plus belles du monde lorsque l’on fait des recherches sur Internet. A l’occasion de mon voyage vers la Sérénissime, je n’ai donc pas pu m’empêcher d’aller vérifier ce fait. Et vous le savez sans doute, depuis, la librairie en question a été victime de marées dévastatrices, comme l’ensemble de la ville. Les dégâts sont considérables…

C’est une librairie qui n’est pas très rangée, mais c’est peut-être ça qui fait tout son charme. Située dans la Calle Lunga Santa Maria Formosa, elle est tenue par Luigi Frizzo depuis une dizaine d’années. L’Acqua Alta doit son nom à un phénomène naturel de marée haute, « l’eau haute » en français, qui envahit la ville plusieurs fois par an. A l’intérieur, des milliers de livres attendent les lecteurs. Disposés sur des étagères, dans des barques, des baignoires et même dans une gondole, ils évoquent la littérature mais aussi Venise. Ceux qui aiment fouiner ne pourront être que conquis !

Librairie Acqua Alta

Librairie Acqua Alta

Au fond de la boutique, une petite cour originale attend le visiteur, et pour cause : elle contient un escalier constitué de livres qui ne demande qu’à être gravi pour admirer la vue ! Et croyez-moi, on y fait la queue pour se prendre en photo… Une autre cour, située plus en amont, permet de siroter sa boisson tout en se posant au calme. Des espèces de kayak sont même accrochés au mur.

Et si vous avez envie de bouquiner dans un fauteuil au bord de l’eau ou même dans la gondole garée devant la librairie, sachez que c’est possible, enfin quand il n’y a pas un couple d’amoureux qui s’y bécote ! De quoi passer un agréable moment et faire le plein de clichés insolites !

La librairie Waterstones

Librairie Waterstones

Librairie Waterstones

C’est dans un ancien bâtiment Art Déco des années 1930, à Piccadilly Circus à Londres, que le lecteur peut se ravitailler chez Waterstone’s. Considéré comme étant la plus grande librairie d’Europe, le magasin, qui a ouvert en 1936, s’étend sur 6100 mètres carrés, répartis sur sept niveaux. Fondée en 1982, la chaîne de librairie compte près de 300 boutiques en Angleterre, en Irlande, aux Pays-Bas, ainsi qu’en Belgique.

Librairie Waterstones

Avec plus de 200 000 titres uniques, difficile de ne pas y trouver son bonheur. Livres pour enfants, beaux livres, bandes dessinées, fictions et documentaires, chaque rayon est décoré en fonction des personnages qui ont leur importance. C’est ainsi que l’on trouvera un Harry Potter géant en Lego près des ouvrages de J.K Rowling et des albums de Tintin rassemblés dans une fusée. Si l’on n’est pas amateur de lecture, mais que l’on a envie de faire plaisir autour de soi, Waterstone’s s’avère aussi la caverne idéale en matière de cadeaux.  Dur dur de résister à la tentation lorsque l’on découvre tout ce que contient la librairie !

Librairie Waterstones

Et comme si l’on ne passait déjà pas assez de temps à musarder dans les rayons, voilà que l’on peut faire une pause café ou prendre son goûter à la librairie. Deux possibilités s’offrent aux visiteurs : le café W’, où l’on peut tranquillement se poser ou prendre à emporter ; ou le 5th View Bar & Food, qui comme son nom l’indique, se situe au 5e étage et offre une superbe vue sur l’abbaye de Westminster et le London Eye.

La bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque Angelica est une bibliothèque publique située en plein cœur de Rome, sur la place Sant’Agostino. Fondée en 1604 grâce à l’évêque Angelo Rocca, elle compte pas moins de 2700 volumes latins, orientaux et grecs, 20 000 imprimés du XVIe siècle, parmi lesquels on retrouve notamment des cartes et des gravures.

Elle est considérée comme un centre important, puisqu’en plus de posséder le Codex Angelicus, elle est une référence sur l’histoire des Augustins, ainsi que sur la Réforme et la Contre-Réforme.

La Bibliothèque Angelica

La bibliothèque est ouverte à tous, tous les jours, sauf le dimanche, dès 8h30. Du mardi au jeudi, elle ferme à 13h45, et est ouverte les autres jours jusqu’à 19h.

La Bibliothèque Angelica

Sur place, vous pouvez admirer la salle d’étude. Mais au préalable, vous devrez passer par une autre pièce plus administrative, qui contient notamment les fiches d’inscription. La salle d’étude est splendide ; il y a des livres du sol au plafond, une petite table thématique et de nombreuses tables pour travailler et faire des recherches au calme. Le gros bémol lorsqu’on est touriste, c’est que nous ne pouvons faire le tour de ladite salle. En effet, il y a une ligne rouge à ne pas dépasser. Vous aurez beau dire que vous ne dérangerez personne et que vous travaillez vous aussi dans le monde des livres, il n’y aura rien à faire… Aussi ce fut une petite déception, bien que j’en ai pris plein les yeux !

La Médiathèque communautaire de Sarreguemines

intérieur d'une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Chose promise, chose due, je vous avais proposé un article pour vous présenter mon lieu de travail, eh bien le voici !

le coin des bébés-lecteurs dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Depuis plus de cinq ans, je suis donc assistante de conservation du patrimoine et des bibliothèques à la Médiathèque communautaire de Sarreguemines. Plus communément, on dirait bibliothécaire, voire médiathécaire, même si ce terme correspond à un autre grade de la fonction publique.
Ma Médiathèque se situe en Lorraine, non loin de la frontière allemande et figure en 5e position des bibliothèques les plus grandes de la région, en termes de superficie, derrière Metz, Nancy, Epinal et Thionville.

fauteuils face à la sarre

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

3100m² sont dédiés au public. On y trouve un secteur jeunesse avec tout un tas d’ouvrages pour les 0-13 ans, une salle de travail, un atelier d’animations, une salle de conte et des ordinateurs. A côté, se situe le secteur adulte. Romans et documentaires côtoient CD et DVD, mais aussi partitions musicales, bornes d’écoute, revues, journaux et textes lus. Des ordinateurs en libre service sont mis à la disposition des usagers qui ne sont pas inscrits. Ceux qui ont leur carte d’abonnement peuvent se rendre au Cybercentre, où ils pourront se connecter à Internet et utiliser des logiciels de bureautique. Le fond de la Médiathèque est occupé par le secteur lorrain/francique (notre dialecte)/langues. C’est notre fonds patrimonial. Les usagers peuvent y occuper des cabines de langues pour apprendre les langues de manière autonome, ainsi qu’un tas d’autres logiciels. Non loin, une salle de travail pour les grands est adossée au checkpoint, notre secteur de jeux vidéo !

un patio dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Quand il fait beau, les lecteurs peuvent profiter des rayons de soleil grâce à nos deux patios. Ils ont également la possibilité de venir travailler/étudier quand bon leur semble sur nos tables de travail, et de se connecter au WiFi.

A tous ces secteurs, s’ajoutent tout un panel d’animations pour les enfants et les adultes : heure du conte, conférence, expo, cercle de conversation, apéro littéraire, soirée jeux de société, atelier d’initiation à la tablette, spectacle, rencontre d’auteurs et j’en passe. Chaque année avec le reste de l’équipe, nous mettons les bouches doubles pour proposer les meilleures animations possibles. Nous proposons également de multiples services, parmi lesquels « MediaDom », c’est-à-dire le portage à domicile et les « BookBox ». Après avoir rempli une fiche de renseignements, les usagers reçoivent une box de livres personnalisés en fonction de leurs goûts et de leurs besoins, agrémentés de goodies et de gourmandises.

secteur jeunesse dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Et moi dans tout ça ? J’ai plusieurs casquettes. Côté secteur, je m’occupe des bandes dessinées pour adultes, et j’ai la chance d’avoir un libraire spécialisé qui vient à moi régulièrement pour me présenter les nouveautés et me conseiller. Je suis également la webmaster/community manager de l’équipe. En clair, je m’occupe de promouvoir et de communiquer autour de la Médiathèque sur le Web (sites et réseaux sociaux). Je fais du service public, comme tout le monde, m’occupe de certaines animations et suis chargée des relations avec la Maison d’Arrêt. Comme de nombreuses bibliothèques, nous avons un partenariat avec ce type d’établissements pour apporter notre aide aux bibliothèques carcérales et prêter des ouvrages. Enfin, notre Médiathèque dispose d’un réseau de bibliothèques situées aux alentours. Je suis la référente de deux d’entre elles.

Je vous avoue que je ne me destinais pas du tout à ce métier à la base, même si j’ai toujours aimé lire et fréquenter les médiathèques. C’est lors de mon stage de Master en communication web que j’ai découvert l’envers du décor. Et vous savez quoi ? Je ne regrette pas un seul instant !

 

La bibliothèque de l’Opéra Garnier

statues de l'opéra garnier à paris

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

En séjour à Paris, j’avais sur ma liste de choses à voir et à faire l’Opéra Garnier. L’établissement, d’une grande beauté, se situe dans le IXe arrondissement de la capitale. L’entrée est de 11€ et la visite est libre. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je vous parle de l’Opéra sur mon blog littéraire. Eh bien sachez qu’outre sa salle de spectacles et ses pièces majestueuses, regorge un autre petit bijou : la bibliothèque.

maquette de décor de théâtre/opéra

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

La bibliothèque, située dans l’ancien « Pavillon de l’Empereur » et destinée dans un premier temps à Napoléon III,  a été rattachée à la Bibliothèque nationale dès 1935. Suivie d’un musée, la bibliothèque, qui s’étale sur plusieurs niveaux et pièces, conserve des sources précieuses au sujet de l’architecture du Palais. Les visiteurs y trouvent des projets de décors, comme celui de Faust. La pièce recèle également de programmes et d’archives concernant les spectacles qui ont été montés au sein de l’Opéra, aussi bien en matière de musique que de danse. La bibliothèque-musée conserve près de 600 000 documents. Partitions, photographies ou encore dossiers documentaires, les ouvrages sont précieusement archivés et stockés. Voilà pour les informations.

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Alors comme toute bibliothèque un peu particulière, vous ne pouvez pas toucher aux documents, ni monter à l’échelle. Il faut vous contenter d’observer, de lire et de prendre des photos, même si j’ai trouvé que la lumière n’était pas vraiment adaptée pour réaliser des photographies. Toujours est-il que la visite mérite le coup d’œil. Alors si vous êtes de passage en région parisienne, vous savez ce qu’il vous reste à faire !