Celle qui a dit Fuck

Celle qui a dit Fuck

« Celle qui a dit Fuck » est un journal un peu particulier : celui d’une jeune femme, Alice, qui a décidé d’en finir avec les prises de tête. Cette dernière se met en effet facilement la pression, à culpabiliser pour peu et à tenter d’être parfaite. Pour cela, elle enchaîne les listes et les réflexions, de quoi friser le burn-out.

Dans son journal, Alice consigne ses journées et des conseils pour apprendre à être zen, mais aussi pour sortir de sa zone de confort. Tantôt drôles, parfois cocasses, les histoires s’enchaînent  et prennent la forme d’un véritable récit intime, tant du point de vue de l’écriture que de la mise en scène : gribouillis, ratures et petits dessins sont présents pour donner à ce carnet tout le réalisme possible. Chacun peut y piocher des idées, des sources pour essayer de moins se prendre la tête et apprendre à mieux se connaître, et à penser un peu plus à soi.

A mi-chemin entre le développement personnel et la chick-lit, « Celle qui a dit Fuck » a été écrit à quatre mains, par Anne-Sophie et Fanny Lesage, et illustré par Léna Piroux. Les deux frangines ont d’ailleurs créé une newsletter dédiée au développement personnel et à laquelle je me suis abonnée pour pousser l’expérience. Il s’agit de de « Holi Me ». Merci aux éditions J’ai Lu pour ce livre bourré d’idées et très divertissant.

Perles de libraires

Perles de libraires

Les « Perles de libraires » est un livre qui recense, comme son titre l’indique, le pire et le meilleur entendu en librairie. Il a été rédigé par Jen Campbell, une libraire anglaise. Celle-ci a notamment œuvré à Londres, dans une boutique de livres anciens, « Ripping Yarns ». Après avoir eu droit à bon nombre de questions hilarantes, parfois stupéfiantes, Jen Campbell a commencé à rassembler sur un blog ses plus belles perles. Sur Twitter,  d’autres libraires et amoureux des livre se sont mis à lui envoyer des anecdotes. Après avoir été remarquée par l’écrivain Neil Gaiman, la libraire a été contactée par une maison d’édition anglaise qui lui a proposé de rassembler toutes ses histoires dans un livre. Voilà comment est né « Perles de libraires ».

A l’intérieur de l’ouvrage, les perles ont été recensées sous plusieurs chapitres :

  • « L’essence des choses »
  • « Parents et enfants »,
  • « Vous voulez quoi ? »
  • « A vos risques et périls »
  • « Clair comme de l’eau de roche »
  • « Des livres à brûler »
  • « Des livres pour adultes »
  • « Grâce au ciel »
  • « Epuisés »
  • « A la recherche du livre perdu ».

Les anecdotes de Jen Campbell ont parfois fait écho à mon métier de bibliothécaire. J’ai moi aussi eu droit déjà en l’espace de sept ans à des questions tantôt drôles, tantôt absurdes. Aussi, j’ai sélectionné pour vous quelques perles qui m’ont mis le sourire aux lèvres ou qui m’ont énormément étonnée.

Cliente : Est-ce que vous auriez un exemplaire de Jane Eyre ?

Libraire : Désolée, j’ai vendu celui que j’avais ce matin !

Cliente : Oh. Vous l’avez lu ?

Libraire : Oui, c’est un de mes livres préférés.

Cliente : Ah, parfait. (Elle s’assoit à côté de la libraire.)Est-ce que vous pourriez me raconter l’histoire ? J’ai un devoir à écrire dessus pour demain.

 

Cliente : Vous avez des histoires de Robin des Bois dans lesquelles il ne vole pas les riches ? Mon mari s’appelle Robin et j’aimerais lui offrir le livre pour son anniversaire, mais il est banquier donc…

Cliente : Quels livres pourrais-je acheter pour que mes invités regardent ma bibliothèque et se disent : « Waouh ! Ce type est drôlement intelligent ! »

Dans tous les cas, si vous avez envie de vous plonger un peu dans la vie d’un libraire, de rire, de lire un livre court, je vous conseille vivement de vous jeter sur ce petit ouvrage jaune, qui peut se lire d’une traite.

Une semaine à l’UCPA – Manuel pratique

Une semaine à l’UCPA – Manuel pratique

L’UCPA se définit par : « l’Union nationale des Centres Sportifs de Plein Air ». Il s’agit d’une association française créée en 1965, dotée de trois missions principales, à savoir : les vacances sportives, la formation professionnelle aux métiers du sport, et les loisirs sportifs de proximité en délégation de service public. Pour ma part, ayant été à l’UCPA deux fois, je dirai qu’il s’agit d’une colonie de vacances pour les grandes personnes. Enfin, tous ceux qui sont passés par l’UCPA vous diront tout bonnement que cet acronyme se traduit par : « Un Coup Par An » ou plus romantiquement parlant « Union pour Célibataires en Peine d’Amour ». Eh oui, l’organisme est en effet connu pour faire naître des relations au cours des séjours, que ce soit entre stagiaires ou avec des moniteurs. Ce n’est d’ailleurs pas tombé aux oubliettes pour Jules Canard qui a sorti un manuel pratique baptisé : « Une semaine à l’UCPA – ou comment séduire en vacances ».

A travers son ouvrage, l’auteur livre ses impressions sur ces séjours sportifs, mais aussi ses techniques de drague. Entre le roman anecdotique et le témoignage, Jules Canard parlera sans aucun doute à ceux qui ont déjà goûté aux vacances dans ces centres remplis d’amateurs de sports et avides d’aventures. Au fil de la lecture, on découvre les différents profils que l’on peut rencontrer au sein de l’UCPA, des idées pour se faire des amis, séduire, voire repérer sa proie et conclure dans des endroits divers et variés ! Un ouvrage humoristique, bien que trop axé sur la séduction à mon goût, mais qui peut donner des clés à tout célibataire en mal d’amour.

30 ans (10 ans de thérapie)

chez le psy

30 ans (10 ans de thérapie)

Nora Hamzawi passe le cap de la trentaine en compagnie de son psy  et de nous, lecteurs. A mi-chemin entre le journal intime et le one-woman show, la jeune femme nous évoque des situations vécues, avec humour et autodérision. Le tutoiement dans les magasins bio, les soirées retrouvailles du lycée, la solitude, les musiques de notre adolescence ou encore les ex, les scènes de la vie quotidienne sont décrites dans les moindres détails.

J’avais découvert Nora Hamzawi à l’époque, dans l’émission de Laurent Ruquier en fin d’après-midi, « On n’demande qu’à en rire ». La chroniqueuse avait fait quelques prestations avant de laisser tomber l’aventure. Elle officie actuellement sur France Inter et on la retrouve également dans l’émission Quotidien de Yann Barthès. Franche, sincère, parfois gonflée, mais toujours drôle, Nora Hamzawi dit parfois tout haut ce qu’on pense tout bas. Si certains chapitres ne nous concernent pas ou peu, d’autres nous rappellent à nos propres souvenirs et on ne peut que s’esclaffer ! « 30 ans (10 ans de thérapie)» est en somme un bon livre pour les trentenaires qui ont envie d’un moment de détente.

 

30 ans et alors ?

super woman

30 ans et alors ?

Ayant très bientôt 30 ans (snif), j’ai décidé de m’offrir un petit guide humoristique sur le sujet pour mieux passer le cap (bon, c’est pas gagné entre nous). C’est ainsi que je me suis retrouvée avec « 30 ans et alors ? Petit guide pour les femmes de 30 ans et plus » des éditions L’imprévu.

A l’intérieur, on y trouve plusieurs choses :

  • Des phrases typiques, telles que : « Vous savez que vous avez plus de 30 ans si les fêtes d’anniversaire ont lieu l’après-midi. »
  • Des listes à cocher ou des petits jeux, pour savoir par exemple si vous êtes jeune pour votre âge
  • Des chapitres sur plusieurs thèmes, à savoir : l’équilibre, prendre du bon temps, le dilemme de la trentaine, les choix à faire, la confiance en soi, le fait d’avoir ou non des enfants, l’amitié, les finances, le cerveau, l’amour et la fécondité.

J’ai bien aimé ce petit guide, que j’ai trouvé très intéressant notamment sur ce qui concerne le cerveau, la fécondité et les finances. Avec cette lecture, on se rend compte tout bêtement qu’on prend de l’âge, que certains sujets qui nous passaient par-dessus la tête il y a encore dix ans prennent aujourd’hui toute leur importance…