La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley

La maison Keats-Shelley est située sur la place d’Espagne, à Rome, en Italie, à côté du célèbre escalier. Il s’agit plus précisément d’un musée dédié aux poètes romantiques britanniques que sont John Keats et Percy Bysshe Shelley, et qui a été créé en 1906. Le premier a réellement vécu dans la maison dès l’automne 1820. A l’époque, il est accompagné par un ami, l’artiste Joseph Severn. John Keats vient en Italie se soigner. Il est en effet très malade et espère que le climat pourra améliorer sa santé. Malheureusement, le poète mourra le 23 février 1821 de la tuberculose, à l’âge de 25 ans seulement.

La maison Keats-Shelley

A l’intérieur du musée-mémorial, il est possible de découvrir la chambre de John Keats, ainsi que de nombreux portraits de lui, et de ses proches. On y découvre également des lettres, dont celles qu’il écrivait à Fanny, son amoureuse, des souvenirs, des peintures, des manuscrits. La salle de la bibliothèque quant à elle, contient plus de 8000 ouvrages consacrés à la littérature romantique.

La maison Keats-Shelley

La maison évoque aussi Lord Byron, Percy Bysshe Shelley, ainsi que sa femme Mary, connue pour son œuvre « Frankenstein ». Ces trois-là ont vécu en Italie, d’où leur « présence » dans ce musée.

J’ai visité cet appartement-musée car j’ai découvert le poète John Keats en regardant un soir le film « Bright Star » axé sur la vie du poète. J’ai littéralement adoré ce long-métrage, qui m’a beaucoup fait penser à d’autres adaptations telles que « Jane » ou « Orgueil et Préjugés ». C’est donc tout naturellement que j’ai réalisé cette visite plutôt brève mais sympathique.

Le musée de Sherlock Holmes

Entrée du musée de Sherlock Holmes

Musée de Sherlock Holmes

C’est au 221b Baker Street à Londres que l’on peut visiter le Musée de Sherlock Holmes. Oui, le personnage fictif imaginé par Sir Arthur Conan Doyle dispose d’un endroit qui lui est dédié et ce, depuis le 27 mars 1990. Avant de nous attarder sur le lieu, je vous propose un petit topo sur le plus grand détective privé de Londres.

Musée de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes est apparu pour la première fois en 1887 dans l’ouvrage policier « Une étude en rouge » de Sir Arthur Conan Doyle. Accompagné par la suite du Docteur Watson, notre cher Sherlock résoudra de moult crimes à travers quatre romans et plus de 56 nouvelles. Depuis le décès de l’écrivain, le célèbre détective a fait l’objet de plusieurs adaptations littéraires et cinématographiques, et l’on ne compte plus ses fans aux quatre coins du monde.

Musée de Sherlock Holmes

Pour 15£, rendez-vous sur Baker Street pour découvrir l’appartement du détective. C’est à l’Époque Victorienne, de 1881 à 1904 environ que Sherlock Holmes et Watson ont travaillé ensemble. Leur résidence se situe au premier étage d’une pension, dont la propriétaire se nommait Mrs. Hudson. Il y a 17 marches depuis le couloir du rez-de-chaussée jusqu’au bureau. La chambre de Sherlock Holmes quant à elle, se situait à l’arrière de la maison, près du salon. Dr. Watson, lui, se trouvait au second étage, non loin de la propriétaire.

Musée de Sherlock Holmes

Aujourd’hui, toutes les pièces servent de salles d’exposition. On y trouve un nombre incalculable d’objets de collection. On peut y feuilleter des vieux journaux, observer d’anciennes peintures et faire la connaissance des plus grands criminels épinglés par le détective. Chaque pièce est scrupuleusement décorée et il est facile de se plonger dans l’univers des deux compères. A la fin de la visite, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique, où se côtoient figurines gravures, jeux de cartes ou encore céramiques. Qui sait, vous pourriez peut-être vous trouver un joli souvenir ?!

Le musée Hergé

Le musée Hergé

Tintin

Le Musée Hergé est, comme son nom l’indique, consacré à l’auteur-illustrateur Hergé, ainsi qu’à l’ensemble de son œuvre. Connu pour avoir imaginé les aventures de Tintin, Hergé est aussi le créateur d’autres personnages, à l’instar de Quick et Flupke, ou encore Jo, Zette et Jocko.

Le très beau musée a ouvert ses portes en 2009 et se situe à Louvain-La-Neuve, en Belgique. Il est composé notamment de huit salles d’exposition permanente, d’une salle pour les expositions temporaires, et d’un café-restaurant baptisé « Le Petit Vingtième » en hommage au journal pour lequel a travaillé Hergé. Il regroupe plus de 80 planches originales et près de 800 documents inédits.

On a marché sur la Lune

La visite du musée est interactive. La découverte se fait via un audioguide, au fur et à mesure des salles. Sur l’écran de l’iPod, le visiteur découvre également des interviews filmées, des photos, mais aussi des quiz. Même en n’étant pas un fervent fan de Tintin & Milou, on se laisse prendre au jeu.

Le musée est immense, les salles aussi. Tout est fait pour faciliter la visite. On s’amuse avec les jurons du Capitaine Haddock, on s’exclame devant la chouette maquette de la fusée du numéro « On a marché sur la Lune », on essaie de deviner qui est Dupont et qui est Dupond. On se prend en photo avec les héros d’Hergé dans l’espace « E-Card », et on découvre au fur et à mesure des salles l’évolution de Tintin.

Le Petit Vingtième

Pour des raisons qui lui sont propres, Hergé n’a pas souhaité que le personnage de Tintin soit repris après sa mort par d’autres scénaristes/dessinateurs. Aussi, le dernier album, qui s’intitule « Tintin et l’Alph-art » reste inachevé et regroupe tantôt des planches, tantôt des esquisses et des notes.

Moi qui n’ai pas lu tous les albums de Tintin, j’ai beaucoup aimé cette visite. Alors certes, elle prend du temps (comptez environ 2h si vous voulez tout voir), mais il faut savoir qu’Hergé a fait énormément de choses dans sa vie. Outre les albums de Tintin, il a créé d’autres séries, il avait aussi son propre studio où il dessinait entre autres pour l’univers de la publicité. Le côté interactif rend par ailleurs la visite d’autant plus intéressante !

N’oubliez pas avant de sortir de faire un petit tour à la boutique et de goûter aux délicieuses pâtisseries du « Petit Vingtième » !

Le centre belge de la bande dessinée

hall

Centre belge de la bande dessinée

Tintin & Milou

Tintin & Milou

En plein cœur de Bruxelles, le centre belge de la Bande dessinée est incontournable depuis près de 25 ans.

Dès l’entrée, nous sommes plongés dans les bulles. Un Schtroumpf, puis plus loin Boule & Bill nous souhaitent la bienvenue. La voiture de ces derniers n’est d’ailleurs pas très loin, et elle est authentique. Elle a été offerte à Roba, le scénariste, et signée de la main de plusieurs grands illustrateurs. Au rez-de-chaussée, les férus de BD pourront s’attarder à la brasserie avant de démarrer leur visite ou faire un tour dans la librairie très fournie du musée de la bande dessinée.

planches de bd

Planches de bd

A l’étage, une première exposition permanente nous attend. Celle-ci porte sur l’invention de la bande dessinée. Elle est suivie de l’art dans la BD qui décrypte tout le processus de création, de la première planche à sa mise en vente, en passant par les éditeurs. Les différents genres de BD sont également répertoriés avec, à chaque fois, plusieurs exemples pour les illustrer.

toile sur chevalet

Peinture schtroumpfesque

Plus on avance dans le centre belge de la bande dessinée, plus on se « spécialise ». Comprenez par là que les fans de Tintin et des Schtroumpfs en auront pour leur argent. Chacun de ces héros bénéficie de son propre espace.

Dans le secteur dédié à Hergé, on retrouve le début des aventures de Tintin jusqu’à son heure de gloire. Du côté de Peyo et des Schtroumpfs, on accède à de multiples informations, aux portraits des 100 Schtroumpfs, ainsi qu’à leur univers.

Enfin, parmi les autres expositions permanentes, les visiteurs pourront s’attarder sur « Dickie » de Pieter de Poortere, ainsi que sur l’art nouveau d’Horta et des magasins Waucquez.

Le centre belge de la bande dessinée possède également une bibliothèque ainsi qu’une salle de lecture. De quoi passer un bel après-midi en compagnie de nos héros favoris.

boule et bill, planches de bd et schtroumpf

Le centre belge de la bande dessinée

MOOF Museum

MOOF Museum

MOOF Museum

MOOF Museum

MOOF Museum

Le MOOF Museum est le musée de la BD en 3D à Bruxelles (que l’on peut aussi traduire littéralement par Museum Of Original Figurines). Situé dans la rue du Marché aux Herbes à côté du Smurf Store (nous y reviendrons), celui-ci présente aux visiteurs depuis 2011 une collection de figurines de collection à vous en faire décoller la mâchoire. L’Agent 212, Boule & Bill, Astérix et Obélix, Tintin, les Schtroumpfs, Gaston Lagaffe, tous les héros de la bande dessinée sont réunis en un seul et même lieu pour vous présenter leurs univers respectifs. Outre les grands classiques du 9e art, les amateurs comme les passionnés peuvent découvrir d’autres espaces, cette fois-ci réservés aux comics ainsi qu’aux mangas.

MOOF Museum

MOOF Museum

Ainsi, vous pouvez approcher de très près le village des Schtroumpfs et celui d’Astérix sans aucun problème. Vous pouvez admirer l’évolution du personnage de Spirou, le décor très western de Lucky Luke ou encore Dupont & Dupond dans leur tenue estivale, prêts à piquer une tête !

MOOF Museum

MOOF Museum

Si le musée regorge de figurines, il contient également des sculptures, des objets originaux, et plus particulièrement des dessins. Les aficionados de jeux vidéo en auront aussi pour leur compte puisqu’ils pourront incarner Astérix ou Obélix sur les consoles de notre enfance (comme la Super Nintendo) ou les derniers modèles en vente sur le marché.

MOOF Museum

MOOF Museum

Ceux qui souhaitent repartir avec un souvenir du MOOF auront l’embarras du choix puisque le musée détient un Store pour le moins coloré. Bandes dessinées, figurines, badges,  statues, porte-clés, peluches, cartes, les trésors s’avèrent nombreux pour les amateurs de bulles. Il n’est donc pas impossible que votre portefeuille prenne une petite claque… Vous êtes prévenus !