Vinci, l’enfance d’un génie

1468, Florence, en Italie. C’est la ville qu’a choisi Léonard de Vinci pour faire ses études. Dans l’atelier du peintre Verrochio, le jeune prodige s’interroge sur le dôme inachevé de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Il faut dire que l’architecte qui en est à l’origine a emporté ses secrets dans sa tombe. C’est là que de Vinci va révéler tout son talent et démontrer qu’il est un véritable génie.

On parle beaucoup des peintures de Leonard de Vinci (la Joconde, la Cène), de ses inventions (le parachute, le scaphandre de plongée), mais très peu de sa jeunesse et de ses débuts. Grâce à la bande dessinée de Céka, Yigaël et Florent Daniel, nous découvrons un jeune homme curieux, intelligent, à la fois artiste et ingénieux, qui surprend tous ceux qui croisent son chemin, mais aussi son père qui était loin de se douter de ses capacités. Alors qu’il s’imagine devenir peintre, Leonard va démontrer, notamment via son stage au sein d’un atelier florentin, toute l’étendue de son talent. Ses travaux permettront de réaliser de nombreux progrès dans les domaines du génie civil, de l’aéronautique ou encore de l’anatomie.

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.