Le manifeste des 343

Le manifeste des 343

C’est l’histoire d’un combat, celui du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). Nous sommes en 1970. Alors que la pilule contraceptive a été légalisée en 1967, l’avortement, lui, reste illégal. Près de 800 000 femmes se font avorter chaque année clandestinement en France. Sur la table, elles risquent les infections mais pas seulement, la mort aussi. Journaliste au Nouvel Observateur, Nicole Muchnik veut éveiller les consciences et faire changer la loi. Auprès des militantes, mais aussi de Simone de Beauvoir, elle parvient à publier un manifeste, dans lequel 343 femmes (célèbres et inconnues) reconnaissent avoir eu recours à l’avortement par le passé. La publication de l’article est retentissante.

C’est lors d’un passage en librairie que je suis tombée sur cette BD à la couverture flashy, écrite et illustrée par Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot. Alors que l’avortement vient d’être enfin légalisé en Argentine, en Pologne, la loi se durcit. Si en France, le combat a eu lieu il y a plus de 40 ans et s’est finalisé avec la loi Veil, dans certains pays encore, l’avortement demeure interdit.

La bande dessinée « La Manifeste des 343 » permet de découvrir les événements qui ont précédé la fameuse loi de 1975, ainsi que le Mouvement de Libération des Femmes. C’est très bien documenté, joliment illustré et même si l’on n’est pas féministe sur les bords, en tant que femme, on se sent forcément concernée !

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.