Le mangeur d’espoir

Le mangeur d’espoir

Sur la butte de Montmartre, il se passe des choses étranges. Des esprits maléfiques semblent s’être emparés des lieux. A 16 ans, Rachel est tout sauf une ado insouciante. Elle vient de perdre son papa, décédé d’un cancer, et sa mère est tombée en dépression. Lorsque le Docteur Adrian Stern sonne à son domicile pour lui faire savoir qu’une entité démoniaque a envahi l’esprit de sa maman, Rachel ne veut pas y croire. Et pourtant, elle va devoir revoir son point de vue si elle veut la sauver.

Ce n’était pas du tout prévu que je lise cette bande dessinée, mais ma collègue voulait avoir mon avis dessus. Je ne suis vraiment pas branchée fantastique, donc allais-je être objective ? Finalement, « Le mangeur d’espoir » fut une très bonne surprise. J’ai trouvé le récit original, le dessin agréable. Je vous avoue n’avoir pas saisi les premières pages de la BD, que j’ai trouvées assez abstraites, mais passées celle-ci, le récit est saisissant. Karim Friha s’adresse ici plutôt aux adolescents qu’aux enfants, à qui la bande dessinée pourrait faire peur. Si l’album semble être un one-shot à la vue du titre, il n’est pas impossible qu’il finisse par se transformer en série. En effet, tous les éléments sont réunis pour pouvoir prolonger l’histoire. Affaire à suivre…

4 réflexions sur “Le mangeur d’espoir

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.