Mon cancer couillon

Mon cancer couillon

A 35 ans, Kazu, assistant de mangaka qui se rêve auteur, apprend qu’il a un cancer du testicule. Hospitalisé en soins de longue durée, il fréquente sur place des personnes beaucoup plus âgées que lui. Le jeune homme subit une opération appelée « orchidectomie », qui consiste à l’ablation du testicule. Malgré des traitements douloureux et une évolution plutôt dramatique, Kazu se relève pour mieux faire part de son expérience.

« Mon cancer couillon » est un one shot signé Kazuyoshi Takeda, qui a été publié au Japon en 2013. Dans ce premier ouvrage, le mangaka se livre sur son cancer du testicule et sur les rencontres qui ont ponctué sa lutte et sa convalescence. Grâce à des chapitres assez courts, l’auteur nous embarque dans un quotidien assez morne, bien que guindé d’espoir.  L’ensemble des personnages est touchant, chacun a son histoire, ses épreuves à surmonter. Mais Kazuyoshi Takeda lève aussi le voile sur un cancer qui touche les hommes jeunes (15-35 ans).

Dans une postface très bien documentée, l’auteur décrit la maladie et les effets secondaires de la chimiothérapie. Il met également en avant deux associations que sont CerHOm et la Movember Foundation, qui œuvrent pour la vulgarisation de cette maladie et les problèmes de santé auxquels sont confrontés les hommes. Ce joli témoignage permet au lecteur de découvrir un cancer méconnu, qui toucherait pourtant chaque année en France 2300 personnes. Un grand merci aux éditions Pika pour ce récit tout en finesse.

3 réflexions sur “Mon cancer couillon

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.