Ce n’est pas toi que j’attendais

Ce n’est pas toi que j’attendais

Fabien est un mari et un père comblé. D’ailleurs, il s’apprête à être papa pour la seconde fois. Mais en tant que futur père, il a des craintes. Alors que la famille quitte l’Amérique du Sud pour la France, son épouse passe toute une série d’examens pour suivre l’évolution du bébé. Aucune peur à avoir, tout va bien. Et puis vient l’heure de l’accouchement. Lorsque Fabien voit pour la première fois sa petite Julia, c’est la déception. Julia ne ressemble pas aux autres bébés ; il y a quelque chose qui cloche. Le jeune homme a beau interroger le personnel médical, tout le monde lui fait savoir que le bébé est en pleine forme. Au bout de quelques heures finalement, la nouvelle tombe : Julia est handicapée. Plus précisément, elle est porteuse d’une trisomie. La vie de Fabien s’écroule ; c’était son pire cauchemar. A la maison les premières semaines, il n’arrive même pas à tenir sa fille dans ses bras, encore moins à lui donner le bain. Et puis petit à petit, Fabien s’accommode et décide de faire son possible pour devenir un papa exemplaire.

Fabien Toulmé livre un témoignage poignant, à travers sa bande dessinée « Ce n’est pas toi que j’attendais ». Le dessin en première de couverture est particulièrement touchant. On y aperçoit un papa à l’entrée de la chambre d’enfant, ainsi que le berceau, puis le fameux titre, « Ce n’est pas toi que j’attendais ». Un titre qui fait mal, mais qui vient malheureusement du cœur. Fabien voulait un bébé « normal » et pourtant, dès le début de la grossesse, il pense au pire, à la trisomie. Pourtant les médecins sont formels : Julia est en bonne santé. Lorsque le drame arrive finalement, on est presque scotché à l’idée que Fabien avait l’impression de le savoir dès le départ. Si sa femme et sa fille ne semblent pas avoir de réaction disproportionnée par rapport à la situation, Fabien se sent au bout du rouleau. Il ne veut pas de cette enfant. Il ne veut pas qu’elle soit malade, qu’elle soit différente des autres, qu’elle ait toujours besoin qu’on s’occupe d’elle, qu’on la montre du doigt. Fabien se sent incapable de l’élever, de l’aimer. Au début il la rejette, il envisage même le pire à travers les opérations que doit subir Julia. Et puis son cœur finit par succomber au charme de la petite, une véritable boule d’amour. Si c’était à refaire, Fabien ne changerait rien à son histoire.

Publicités

4 réflexions sur “Ce n’est pas toi que j’attendais

  1. un sujet tellement difficile à traiter, c’est bien qu’un auteur ait le courage de montrer qu’effectivement la déception et le rejet peuvent être des réactions normales, mais qu’il est possible aussi de rester, contrairement à ce que certains pères font.
    j’aurais plus imaginé ce livre comme un roman que comme une BD, ça attise ma curiosité du coup !

  2. En rangeant la BD dans ma bibliothèque, je me suis rappelée que je t’ai jamais fait le retour promis après lecture! Je répare ça de suite.
    J’ai beaucoup aimé et j’en ai beaucoup parlé autour de moi. Je trouve ce livre très vrai, très sincère, sans filtre et par conséquent très touchant. C’est le genre de BD qu’on lit d’une traite et à laquelle on repense.

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s