Central Park

femme de dos sur un toit avec un pistolet

Central Park

Alice, policière, et Gabriel, musicien de jazz, se réveillent un matin dans Central Park sans se souvenir des événements de la veille. Menottés l’un à l’autre, ils ne se connaissent absolument pas. Alice, qui se rappelle seulement avoir fait la fête avec ses copines sur les Champs Elysées, a sa chemise tâchée de sang, sans blessure apparente cependant. Dans cette situation périlleuse, Gabriel et Alice n’ont d’autre choix que de faire équipe pour découvrir la vérité.Guillaume Musso démarre fort son histoire, qui prend ses quartiers cette fois dans le gigantesque parc de New York. Les événements s’enchaînent assez vite, et les rebondissements sont de la partie. Les questions fusent : qui est vraiment Gabriel ? Pourquoi personne ne se rappelle de quoi que ce soit ? Qui veut leur peau ? Leurs proches sont-ils vraiment dans leur camp ?  Au fur et à mesure du récit, on s’attarde davantage sur le personnage d’Alice, qui a eu jusqu’à présent une vie mouvementée. Elle a perdu un enfant, un mari ; elle se passionne chaque jour pour son travail et ne démord pas lorsqu’elle a quelque chose en tête. Si le puzzle prend forme peu à peu, il arrive que nous fassions fausse route sur ce qui nous attend. Comme d’habitude, le final de Musso nous laisse sans voix, et rares sont sûrement les lecteurs à avoir deviné ce qui se cachait réellement derrière tout ce mystère.

Jusqu’à présent, j’ai lu tous les ouvrages de Guillaume Musso, même si parfois le résumé ne m’emballait pas. C’était le cas par exemple avec « Central Park ». Je ne suis pas une adepte du thriller en général ; il m’arrive d’en lire mais ce n’est pas fréquent. Néanmoins, je sais qu’avec cet écrivain, je ne serai pas déçue ; le final de ses histoires étant toujours magistral, et au-delà de toute espérance. Avec ce onzième ouvrage,  Guillaume Musso démontre définitivement qu’il fait partie des grands auteurs français.

Publicités

4 réflexions sur “Central Park

  1. J’ai trop envie de le lire !!!! On m’avait prêté le broché de « Demain », que j’avais adoré ! (7 ans après m’avait déçue également).
    Je verrais si ma belle-mère l’achète….

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s