Heartstopper

Ça fait des semaines, disons des mois que je vois passer sur Instagram une quantité de posts mettant en avant « Heartstopper ». Je savais qu’il était question de deux garçons qui tombent amoureux mais ça s’arrêtait là. Et puis, n’ayant plus de BD à lire et découvrant par la même occasion qu’il s’agit à la base d’un roman graphique, je me suis dit que ce serait bien de me pencher sur cet ouvrage qui fait couler tellement d’encre.

Premières pages tournées, premières impressions : Mwouais, c’est donc ça qui fait tant jaser sur Internet ? Je trouve le dessin vraiment très banal pour ne pas dire moyen, mais je continue tout de même. Et puis, c’est la révélation, j’adore ! Je dévore le premier volume et me prend d’affection pour les deux personnages principaux. J’enchaîne avec les tomes suivants que je lis tout aussi rapidement.

Si, comme moi, vous étiez passé à côté de cette saga, voici un résumé : on y suit Nick et Charlie. Le premier est rugbyman, populaire ; le second est musicien et désormais connu dans toute l’école pour être gay. D’ailleurs, cela lui a valu d’être harcelé l’an passé par ses camarades de classe. Nick va lui proposer de rejoindre l’équipe de rugby. Charlie va tomber amoureux de Nick, même s’il sait qu’il n’a aucune chance…Voilà grossièrement le pitch que certains pourraient résumer encore plus brièvement en « amourette d’adolescent ». Sauf que ça va beaucoup plus loin que ça.

Le roman graphique d’Alice Oseman, qui s’est depuis transformé en roman et surtout en série télévisée, traite aussi bien de l’école que de la sexualité chez les adolescents. Il n’y est pas seulement question de sentiments ou d’homosexualité. On y parle également de bisexualité, de genre, de tendresse, d’anorexie, de mal-être, etc. Et ça se lit tellement bien ! Je pense que le graphisme, qui ne me plaisait pas des masses à la base (mais j’ai changé d’avis depuis) a sans doute conquis de par son côté un peu manga. Par ailleurs, l’innocence des personnages, la douceur et la façon dont les différents thèmes sont traités m’ont d’autant plus fait adhérer au livre. Vous l’aurez compris, c’est un véritable coup de cœur, que j’ai d’ailleurs glissé dans ma liste de BD incontournables. Ne me reste plus qu’à découvrir la série !

Publicité

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.