C’est MON arbre

Le bel écureuil roux adore l’arbre dans lequel il vit. D’ailleurs, il se l’est approprié, c’est SON arbre. Et sur SON arbre, il y a aussi SES pommes de pin et quand il y a du soleil, c’est SON ombre. Un brin possessif l’écureuil ? Possible ! Et d’ailleurs, il serait prudent de se prémunir contre d’éventuels intrus. Pourquoi pas ne pas mettre un portail ? Ou construire un mur ? Attention à ne pas devenir paranoïaque !

L’écureuil d’Olivier Tallec est une mignonne boule de poil au caractère bien trempé. Bien difficile de ne pas succomber au charme de cet écureuil qui rêve de s’approprier la forêt. L’auteur évoque à travers cet album la difficulté à prêter, partager ce qui nous appartient, une thématique dont il est important de traiter avec les enfants pour leur apprendre à être généreux et non égoïste. Quant au mur évoqué, impossible de ne pas faire le lien avec celui d’un certain Donald Trump…


J’aurais voulu

Il est né écureuil, mais sa vie ne lui convient plus. Il rêve d’être un castor, notamment parce qu’il apprécie le côté travailleur. Après s’être transformé en ce nouvel animal, notre ancien écureuil s’avère déçu. Finalement cerf, ce serait mieux. Ou hibou ? Ou hérisson ? Dur de choisir !

Gros coup de cœur pour la couverture de « J’aurais voulu » d’Olivier Tallec. On y voit un écureuil tout maigrichon mais avec une si belle bouille ! L’album ne contient pas énormément de texte mais suffisamment pour se payer un bon fou rire. Notre écureuil aimerait en effet changer de vie et comme beaucoup, il imagine que l’herbe est plus verte chez le voisin. Mais notre rongeur est aussi très indécis et lorsqu’il endosse la cape d’un autre animal, il ne semble pas convaincu à 100%. Un excellent moment de lecture en plein cœur de la forêt !


Un peu beaucoup

L’arbre, l’écureuil en prend bien soin, d’autant qu’il lui donne régulièrement des pommes de pin. Mais il faut faire attention à ne pas être trop gourmand. Malheureusement, notre rongeur préféré ne semble pas se lasser de leur goût, quitte à manger la dernière. Heureusement, il reste encore les épines, les branches et les racines… Du moins, pour l’instant !

Après avoir découvert un écureuil possessif et en pleine quête identitaire, j’ai lu l’ultime aventure qui manquait à ma collection : « Un peu beaucoup », toujours signé Olivier Tallec. Dans cet opus, c’est la gourmandise et la protection de l’environnement qui sont mises en avant. Si notre écureuil sait manger varié, il a en effet du mal à se contenir quant à la quantité ingérée. Ce petit glouton sait y faire mais ses envies finiront par le perdre. Encore une chouette lecture ! J’espère que l’auteur en publiera d’autres avec ce héros plein de défauts mais tellement attachant !

4 réflexions sur “C’est MON arbre

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.