Le bruit du silence

Laure, la trentaine, ne s’est jamais entendue avec son père, écrivain de profession. Le décès de sa maman ne les a pas rapprochés, bien au contraire. Mais une tempête de neige et un accident de voiture vont changer le cours des choses.

J’avais découvert la plume de Lea Wiazemsky avec le roman « Le vieux qui déjeunait seul », une histoire courte qui m’avait beaucoup plu, d’où l’envie de réitérer avec « Le bruit du silence ». Très succinct lui aussi, ce nouveau récit aborde une relation père-fille particulièrement difficile. Le père en question n’a jamais été proche de sa fille, ne lui a jamais prouvé son affection, ne lui a jamais dit combien il était fière d’elle et Laure en a toujours souffert. Mais les silences à répétition vont avoir raison de leur relation ô combien conflictuelle. Derrière le désamour se cache en fait une profonde blessure, un secret familial et des remords. La nuit remettra tout en question et laissera entrevoir le pardon. Un roman pudique, empreint de bons sentiments et qui se lit d’une traite.

Une réflexion sur “Le bruit du silence

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.