#Connard

Peut-être que comme l’héroïne, vous avez connu l’expérience des sites de rencontres, pour rechercher l’amour ou le coup d’un soir, mis votre plus belle photo de profil et tous vos autres atouts en avant. Malheureusement, vous êtes tombés sur des dates pourris. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls dans cette situation ! C’est aussi le cas de Mel Strickland, le personnage imaginé par Kristin Rockaway dans son roman, baptisé sobrement « #Connard ».

Mel Strickland a beau être une développeuse Web et une jeune femme bien sous tous rapports, elle n’arrive pas à trouver chaussure à son pied. Pis, elle enchaîne les rencontres foireuses. Elle craque et imagine dès lors un nouveau site, « BastardAlert », où les femmes peuvent dénoncer les profils des mecs qui dépassent les bornes. Et c’est un succès, un gros succès, à tel point que Mel et son serveur sont dépassés par les événements. Ce tapage médiatique ne risquerait-il pas de nuire à sa carrière voire à sa nouvelle relation amoureuse ? Pour le savoir, il vous faudra lire le roman de 448 pages.

Avec beaucoup d’humour mais aussi de réalisme, Kristin Rockaway nous embarque dans l’univers des rencontres virtuelles, là où les apparences prennent le dessus et où, malheureusement, le harcèlement et la vulgarité sont devenus choses communes. A mi-chemin entre la comédie et la romance, l’auteure en profite pour dénoncer notre hyperconnexion, tout comme la condition de la femme dans notre société.  

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.