Derrière les portes

porte

Derrière les portes

Jack et Grace forment le couple idéal, celui que tout le monde envie. Il est avocat chargé de défendre les femmes battues ; elle s’occupe de leur sublime maison. Ils sont amoureux, riches et semblent ne manquer de rien. Mais ça, ce sont les apparences. Car derrière tout ce luxe et cet amour que certains jalousent se cache une bien sombre histoire. Si vous faites bien attention, vous ne voyez jamais Grace sans Jack. Et d’ailleurs, ce n’est jamais Grace qui répond au téléphone. Cela vous a-t-il déjà traversé l’esprit que ce mariage ne pourrait être qu’un pur mensonge ?

Autant je n’aime pas les polars, autant je raffole des thrillers psychologiques ! Et je peux vous dire qu’avec « Derrière les portes » de B.A Paris, je n’ai absolument pas été déçue. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je me serai installée dans mon canapé et j’aurai lu le roman d’une traite tant il était prenant. L’écrivaine alterne le passé et le présent pour nous faire comprendre comment nous en sommes arrivés là. Nous découvrons dès le départ que sous ses aspects de gendre idéal, Jack est un homme mystérieux qui cache un lourd secret. Celui qui se fait l’avocat des femmes battues est un immonde tortionnaire. Un époux qui va changer dès le mariage prononcé et se transformer en un bourreau qui aime voir les gens souffrir. Et si Grace est sa principale source de divertissement, l’homme compte bien aller plus loin avec la sœur handicapée de cette dernière, Millie.

L’objectif pour moi n’est pas de tout vous dévoiler, mais au contraire, de vous ouvrir l’appétit. Ce thriller psychologique, qui est le premier roman de B.A Paris, est tout bonnement horrible, terrifiant. Jack a toujours une longueur d’avance sur Grace, et plus le temps passe, plus celle-ci se fait châtier pour des broutilles. Vous allez me dire qu’il faut peut-être être drôlement fracassé pour aimer lire ce genre de récits, mais l’histoire est tellement prenante qu’elle nous permet de transférer notre stress quotidien sur la situation que vit Grace, d’oublier totalement notre propre journée. Je tire mon chapeau à B.A Paris pour ce thriller qui m’a donné des sueurs froides !

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.