A la lumière du petit matin

femme en terrasse

A la lumière du petit matin

Hortense est une brillante professeur de danse parisienne, âgée d’une quarantaine d’années. A la tête d’une grande école qu’elle partage avec deux autres amis danseurs, Sandro et Bertille, Hortense pense être heureuse dans la vie. Mais sa liaison avec un homme marié lui met tantôt du baume au cœur, tantôt la submerge. Et puis un jour, le destin va trancher pour elle. La danseuse est mise au repos d’office pour l’été, suite à une foulure à la cheville. C’est l’occasion pour elle de retrouver sa maison d’enfance et de faire enfin le point sur sa vie.

J’attendais avec impatience le nouveau roman d’Agnès Martin-Lugand et, encore une fois, je n’ai pas été déçue du résultat.

« A la lumière du petit matin » nous plonge dans le monde de la danse. Un univers fascinant, passionnant, mais qui demande parfois beaucoup de sacrifices. Cela n’est pas un souci pour Hortense qui a la danse dans la peau. La seconde étoile qui fait briller sa vie, c’est Aymeric. Mais c’est un homme marié, un père de famille qui ne semble toujours pas prêt, malgré les années, à divorcer. On a de la peine pour Hortense qui s’attache malgré tout à cette relation. Et puis, ce n’est pas tout. La danseuse étoile a du mal à se remettre du décès de ses parents, partis il y a 4 ans. Avec l’été qui arrive et sa foulure à la cheville, c’est l’occasion idéale pour faire le tri dans la maison familiale. Sur place, Hortense retrouve sa meilleure amie, mais aussi tout un tas de souvenirs. Et pour rompre avec la solitude, mais aussi avec Aymeric une bonne fois pour toutes, Hortense décide de faire chambre d’hôtes. De quoi redonner vie à la Bastide et prendre un nouveau départ.

Bien que je ne sois pas en accord avec le personnage principal, la plume d’Agnès Martin-Lugand m’a tout de même permis de m’attacher à Hortense et aussi et surtout, à la Bastide, un lieu nostalgique, qui ne demandait qu’à être habité à nouveau. Voilà un roman qui nous donnerait presque envie de repartir de zéro et d’ouvrir un gîte ! Avec ce sixième ouvrage, l’auteure nous prouve une nouvelle fois qu’elle peut nous aider à nous évader du quotidien en à peine quelques lignes. Un livre quatre étoiles, à savourer sur un banc, sous un saule-pleureur par exemple !

Publicités

Une réflexion sur “A la lumière du petit matin

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.