Un rayon de soleil entre nos vies

Un rayon de soleil entre nos vies

Entre Ariane et Camille, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Les deux sœurs qui ont à peine quelques années de différence possèdent des tempéraments diamétralement opposés. D’un côté il y a Ariane, qui a presque toujours été casée, et qui profite de chaque jour intensément. De l’autre, Camille, plus terre-à-terre, plus romantique mais, malheureusement, toujours célibataire. Voilà pour le contexte. Passons maintenant à l’histoire : Ariane apprend du jour au lendemain qu’elle est enceinte de 6 mois. Elle a fait ce que l’on appelle un déni de grossesse. Il lui reste 3 mois pour se préparer psychologiquement à devenir maman pour la première fois. Une nouvelle qu’elle n’accueille pas avec un grand enthousiasme, contrairement à Camille, qui a hâte d’être tata. Quelques semaines plus tard, Ariane accouche d’une petite prématurée, du nom d’Amarilla. Un prénom que Pablo, son amoureux, voulait absolument lui donner. Mais ce dernier est un peu en retard à l’accouchement, et pour cause, il a eu un grave accident de moto. Et comme si cela ne suffisait pas, Ariane apprend qu’Amarilla est une enfant trisomique.  Un nouveau quotidien bien loin de ses aventures de globe-trotteuse.

Malgré la gravité du sujet, « Un rayon de soleil entre nos vies » fut un véritable régal.  Je remercie d’ailleurs mon partenaire, les éditions Eyrolles, pour m’avoir proposé cette lecture.

Alors qu’Ariane ne rêve que d’aventure, là voilà qui se retrouve maman. Un rôle que Camille, sa sœur, aimerait tellement endosser, mais n’ayant pas encore trouvé chaussure à son pied, cela n’est pas possible. Nous allons suivre les différentes étapes qui attendent Ariane : l’annonce la grossesse, l’accouchement prématuré, l’accident de son compagnon, la découverte du handicap d’Amarilla. En bref, une succession de nouvelles qui ne sont pas au goût de la principale intéressée.

A travers son roman, Corinne Dossa aborde plusieurs choses : le fait de devenir mère, de devoir faire face à un enfant qui a un handicap, mais aussi les relations familiales dans leur ensemble. L’ouvrage cache aussi un sujet un peu plus tabou : les femmes qui ne souhaitent pas avoir d’enfant. Encore aujourd’hui, il est souvent mal vu qu’une femme clame haut et fort qu’elle n’a aucun désir de maternité. J’ai trouvé que le sujet était bien traité et l’histoire bien étalée sur le temps.  Je recommande fortement ce petit feel good book lumineux à tous ceux qui m’entourent !

Publicités

4 réflexions sur “Un rayon de soleil entre nos vies

  1. Je n’avais pas entendu parler de ce livre. Les premières lignes de ton article m’ont donné envie de le découvrir mais la somme d’événements lourds de conséquences qui s’abattent sur les deux sœurs me retiennent de le lire. Je trouve que ça fait trop de malheurs d’un coup… Tu écris que c’est pourtant un feelgood. J’imagine que tout fini par rentrer dans l’ordre et qu’elles trouvent leur rythme ?

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.