Au petit bonheur la chance

Au petit bonheur la chance

1968. Jean a alors 6 ans, lorsqu’il se voit confier à Lucette sa grand-mère. Sa mère a en effet claqué la porte de la maison, notamment pour tenter sa chance à Paris. Alors en attendant qu’elle puisse trouver un job et un foyer digne de ce nom, Jean s’envole pour la Normandie, le temps d’un été. Mais ce qui devait être au début qu’une situation temporaire se transforme vite en quelque chose de durable. Jean, véritable moulin à paroles, adopte petit à petit sa mamie au cœur d’or.

« Au petit bonheur la chance » est sans doute le roman le plus abouti d’Aurélie Valognes. L’une des reines du feel good book nous embarque cette fois-ci sur les Terres normandes pour nous immiscer dans la petite famille que forment Jean et Mémé Lucette.  Entre la passion pour le tricot, les visites au cimetière et les après-midis avec les cousins, le petit garçon se crée une nouvelle vie, bien plus plaisante qu’il n’aurait pu l’imaginer. A travers cette histoire, l’auteure nous démontre encore une fois que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie. Et pour nous amuser encore davantage, Aurélie Valognes a trouvé des intitulés très chouettes pour chacun des chapitres, toujours en lien avec des expressions loufoques : « Courir sur le haricot », « Frais comme un gardon », « Beurré comme un P’tit Lu » et j’en passe ! Un vrai régal pour les yeux !

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.