Quand la nuit devient jour

météo

Quand la nuit devient jour

Camille a 29 ans. Elle est franco-belge. Elle va mourir dans 3 mois, le 6 avril 2016 très exactement. Par euthanasie volontaire assistée. C’est elle qui a choisi la date. Camille n’a pas de cancer, de tumeur, de maladie neuro-dégénérative. Elle n’est pas en fin de vie. Elle est dépressive. Cela dure depuis des années, depuis l’adolescence. Elle s’est toujours sentie mal dans sa peau. Elle souffre quotidiennement. Sensation de brûlure, de nœuds dans l’estomac, vomissements, migraines. Ce mal intérieur la ronge petit à petit. Elle a des parents aimants, elle a fait de nombreuses thérapies, sans succès. Aussi, elle a décidé d’en finir et d’être enfin libre.

Quelle claque ce roman ! On m’avait prévenue mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi prenant ! « Quand la nuit devient jour » m’a été offert par les éditions J’ai Lu. Le livre est écrit par Sophie Jomain et ce fut une très très belle découverte (même si le roman, lui, est très très triste).

Le premier préjugé qu’on peut avoir dès les premières pages est le suivant : « Quoi ? Se faire euthanasier alors qu’on n’est pas condamné mais seulement dépressif ?! Mais ça se soigne ! » Et encore, c’est le préjugé « light » car tout dépend si le lecteur est pour ou contre l’euthanasie en général… Bref, je passe. Camille est un personnage auquel on s’attache aisément. On se prend d’affection tout d’abord pour cette adolescente mal dans sa peau, trop maigre d’abord, qui décide de se réfugier dans la nourriture et qui, au final, joue au yoyo avec son poids. On imagine sa peine à se regarder dans le miroir. On comprend les interrogations de l’entourage mais aussi et surtout la détresse de Camille. Oui, son mal est invisible mais ce n’est pas parce qu’il ne se voit pas, qu’il n’existe pas. Au fond d’elle, Camille souffre H24. Elle a tout essayé et rien n’y fait, le mal persiste, d’où le recours à l’euthanasie. Mais comment faire comprendre à ses parents, dont Camille est la seule enfant, cette décision ?

« Quand la nuit devient jour » est un roman bouleversant, qui peut vous faire changer d’avis sur l’histoire de Camille entre le début et la fin de votre lecture. Voici là un roman d’exception. Il pourra en déranger certains, en choquer d’autres, mais une chose est sûre : il vous fera réfléchir. Parole de lectrice aguerrie !

Publicités

4 réflexions sur “Quand la nuit devient jour

  1. C’est sur qu’il fait réflechir ! J’ai adoré le Roman, mais je n’ai pas du tout apprécié la fin. J’ai demandé a Sophie Jomain pourquoi elle l’a choisi, et elle a dit que justement, elle ne se voyait pas choisir a la place de Camille. C’est interessant je trouve !

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.