Entre mes mains le bonheur se faufile

Entre mes mains le bonheur se faufile

Depuis son plus jeune âge, Iris voue une passion invétérée pour la couture. A défaut d’avoir intégré l’école de ses rêves, Iris travaille dans une banque dans laquelle elle s’ennuie profondément. Quant à son époux, il est médecin dans un hôpital. Et puis un jour, lors d’un repas de famille, Iris apprend qu’elle aurait pu devenir couturière si ses parents l’avaient laissée faire. Bien décidée à ne pas œuvrer comme banquière toute sa vie, la jeune femme décide de suivre une formation de 6 mois à Paris. Sur place, elle rencontre Marthe, qui va très vite devenir son mentor, mais aussi Gabriel, un homme à femmes qui semble être tombé sous le charme de la nouvelle Coco Chanel…

En l’espace de quelques mois, Agnès Martin-Lugand est devenue une de mes auteures préférées ! Après avoir lu « Les gens heureux lisent et boivent du café », puis la suite « La vie est facile, ne t’inquiète pas », il ne me restait plus qu’à ouvrir « Entre mes mains le bonheur se faufile ». Il est clair qu’Agnès Martin-Lugand a un don pour l’écriture car, dès les premières lignes, je suis plongée dans ses histoires et pas seulement parce que le personnage principal est féminin ; ce n’est qu’une pure coïncidence.

La couture est un univers qui ne m’est absolument pas familier et pourtant le récit m’a plu d’emblée. Iris est une femme qui décide de reprendre sa vie en main du jour au lendemain, de réaliser ses rêves, quitte à devoir s’éloigner de son mari quelque temps. Elle n’oublie pas son époux pour autant et n’hésite pas à faire l’aller-retour le week-end pour passer des moments avec lui. Si certains passages du roman peuvent être prémédités, il y en a d’autres qui m’ont surprise. En effet, quelques-uns des personnages principaux cachent bien des mystères, ce qui donne un final assez haut en couleur.

Publicités

2 réflexions sur “Entre mes mains le bonheur se faufile

  1. J’avais bien aime aussi. Ca se lit vite et bien.Comme tu le dis, on voit certaines choses arriver mais d’autres non. Ce que je pourrais lui reprocher peut etre c’est un peu de « facilite » que j’avais trouve deja dans le 1er des gens. Ou par exemple, la situation change du tout au tout, pouf ca y est l’amour est la ( genre avec le voisin dans les gens).

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s