Joseph Carey Merrick

un jeune garçon défiguré

Joseph Carey Merrick

Enfant, Joseph Carrey Merrick est comme tous les autres gosses de son âge, si ce n’est qu’il possède une ou deux bosses sur le visage. Mais plus les années passent, plus Joseph devient difforme. Une maladie inconnue lui inflige de terribles malformations. Joseph devient hideux. Ses camarades de classe se moquent de lui. Solitaire, il est tout de même aimé de ses parents. Son petit frère décède de la scarlatine, puis quelques mois plus tard, c’est sa maman qui quitte la Terre. Son papa se remarie avec une dame, déjà mère de plusieurs enfants. Les nouveaux arrivants ne voient pas d’un bon œil cet enfant malformé et lui en font voir de toutes les couleurs. Bien que doux et en recherche d’amour, Joseph est évincé de la famille. Pour subvenir à ses besoins, il se met à chercher un travail. En vain. Il devient alors ce qu’on appelle une bête de foire, pour se ramasser un peu d’argent. Surnommé « l’homme-éléphant », Joseph pense que sa vie est totalement fichue, jusqu’au jour où il croise la route d’un médecin attendri par son histoire et soucieux de sa maladie.

La bande dessinée « Joseph Carey Merrick » a été imaginée par Denis Van P. L’auteur a eu recours au site Sandawe.com pour être publié, qui permet aux internautes comme vous et moi, de devenir éditeurs en soutenant financièrement des projets, un peu comme MyMajorCompany pour la musique. Je suis bien heureuse que cette BD ait vu le jour. Véritable biographie de « l’Elephant man », « Joseph Carrey Merrick » retrace la vie d’un petit garçon pas comme les autres et qui a réellement existé.  Rejeté par tous, le personnage m’a fait énormément de peine et suscitera sans doute l’empathie chez bon nombre de lecteurs. Le dessin est soigné, les cases bien séparées les unes des autres, ce qui permet une lecture fluide. Au fil des pages, on prend facilement conscience de l’évolution de la maladie. Le personnage est de plus en plus difforme, et l’histoire toujours  plus triste, même si elle est romancée. Je pense que cette bande dessinée de Denis Van P va faire beaucoup de bruit autour d’elle, car elle est empreinte de réalisme. L’auteur a en effet bien pris soin de se renseigner sur l’histoire d’Elephant Man pour n’omettre aucun détail. En bref, une BD très intéressante à lire, qui figure parmi mes coups de coeur de l’année, et qui m’a donné envie de voir le film réalisé dans les années 1980 par David Lynch, tout aussi poignant.

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s