Le journal de Mr Darcy

un homme vêtu comme au XIXe siècle.

Le journal de Mr Darcy

« Orgueil et Préjugés » a été écrit par Jane Austen, du point de vue d’Elizabeth Bennet, son personnage principal. L’écrivaine Amanda Grange, nous propose dans « Le journal de Mr Darcy » de nous replonger dans l’univers de l’oeuvre originale et de revivre l’aventure en nous mettant cette fois-ci dans la peau de Mr Darcy. Sous la forme d’un journal, Darcy nous conte ses jours à Netherfield et son amour grandissant pour Elizabeth,  un sentiment qu’il a longtemps gardé pour lui avant de le dévoiler au grand jour.

« Le journal de Mr Darcy » d’Amanda Grange a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie, et pour cause. Les fans des romans de Jane Austen étaient ravi(e)s de pouvoir retrouver des personnages qui leur sont chers. Avec brio, l’auteur nous narre la romance qui a parcouru déjà plusieurs siècles. Si l’écriture n’est toutefois pas semblable à celle d’Austen, elle ne gâche en rien le scénario. Nous pouvons enfin nous plonger dans les pensées de Darcy, et découvrir ce qui taraude notre héros. Une bien belle idée, mais qui aurait dû rester originale. J’entends par là qu’à l’heure actuelle, de nombreux romans sortis en librairie ne font qu’exploiter le filon en proposant l’histoire de personnages secondaires. C’est le cas avec « Les filles de Mr Darcy » ou encore « Caroline Bingley » pour ne citer que quelques exemples. La panne d’inspiration est-elle si importante chez les auteurs dans les maisons d’édition ?

Publicités

Une réflexion sur “Le journal de Mr Darcy

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s