L’oiseau qui avait avalé une étoile

Cette nuit, l’oiseau n’a pas mangé d’insectes, ni de graines ; il a avalé une étoile. Désormais, il brille de mille feux et on peut le remarquer de loin. Une nouvelle apparence qui n’est pas du goût des autres animaux ; ces derniers n’en sont pas jaloux ; ils y voient plutôt un grand danger pour leur sécurité.

Laurie Cohen et Toni Demuro nous font faire connaissance avec un oiseau qui brille de mille feux. Paru aux éditions Cipango, l’album ressemble fortement au conte avec un texte qui joue sur la répétition et des illustrations magnifiques. Le récit est court mais les silences sont percutants. Les auteurs y abordent la beauté, le monde animal sans pitié, mais aussi la solitude et la détresse. Une détresse que l’on ressent aussi bien chez l’oiseau que chez tous ceux qui croisent sa route. La tendresse et la douceur sont tout de même au rendez-vous, et les couleurs froides vont rapidement céder leur place à des tons plus chauds pour terminer sur une bonne note.

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.