Dans la peau d’une djihadiste

Dans la peau d’une djihadiste

Anna Erelle est journaliste, passionnée par son travail et très intéressée par les réseaux de l’Etat islamique sur lesquels elle bosse durement depuis plusieurs mois. Pour réaliser son prochain reportage sur la propagande numérique, Anna se crée un faux compte sur Facebook, sous le pseudo de Mélodie. Dessus, elle se fait « quelques amis » et partage des infos propagandistes sur le djihad, sans pour autant les commenter. En quelques instants, elle fait la connaissance de Bilel, un chef français d’une brigade islamiste. Elle lui dit être convertie à l’islam, réfléchir à l’idée d’aller faire le djihad et se fond dans son personnage. En à peine 48h, Bilel tombe littéralement sous son charme et tient à tout prix à ce qu’elle le rejoigne en Syrie. La demande de mariage et les préparatifs du départ ne sont que la prochaine étape…

Au fil des jours, Mélodie, parle, skype avec son prétendant, jouant le jeu de la confidence. A travers les discussions, elle cherche à en savoir plus sur Bilel, la Syrie, les conditions sur place, le djihad, et vérifie chacune des informations qu’il lui fournit. A terme, Mélodie fait semblant d’entreprendre le voyage avec un photoreporter, se rendant jusqu’à Amsterdam, et allant jusqu’à utiliser plusieurs téléphones sur place pour ne pas se faire démasquer par son pseudo mari.

« Dans la peau d’une djihadiste » est une enquête au coeur des filières de recrutement de l’Etat islamique, menée par Anna Erelle. Suite à ce reportage saisissant, la jeune femme vit encore aujourd’hui sous la menace des représailles. Il faut dire que Bilel était un gros poisson. Et puis « Mélodie » a récolté une grande quantité d’informations, parfois sans grand intérêt, d’autres fois, très précieuses. Au bout de quelques semaines, la jeune femme se sent même victime de schizophrénie, à force d’enfiler la djellaba et de faire semblant d’être une fille de 20 ans, amoureuse d’un soldat du djihad.

Ce documentaire est réellement passionnant et se lit comme un roman. J’ai eu du mal à décrocher du livre, et je l’ai même plutôt dévoré. La journaliste fait preuve d’un savoir-faire et d’un grand courage face à son interlocuteur, allant jusqu’à se mettre en danger à plusieurs reprises. L’ouvrage se révèle également intéressant de par les infos qui nous sont délivrées sur le recrutement qui s’effectue sur les réseaux sociaux, sur des jeunes naïfs qui veulent être des héros et sortir de leur quotidien maussade. Une enquête qui fait peur, qui bouleverse aussi et qui vous prend aux tripes. A lire ! C’est un coup de cœur.

 

Publicités

4 réflexions sur “Dans la peau d’une djihadiste

  1. Je n’en avais pas entendu parler, c’est vrai que, comme ça, je n’aurais pas choisi ce livre, mais je vais essayer de convaincre ma documentaliste de l’acheter!!

  2. Très joli blog, bien conçu, basé sur un superbe travail qui donne envie d’aller toujours rechercher un autre article à lire. Franchement, bravo. Si tu devais lire la BD « La Présidente » (illustration de l’arrivée au pouvoir du FN en 2017), je te remercie de bien vouloir me le faire savoir. Et je fais dans les jours qui viennent faire un post sur « comme dans un livre’

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s