Onze heures à vivre

femme avec des sacs dans une galerie

11 heures à vivre

Didi Wood, mariée et enceinte jusqu’au cou, décide de faire du shopping au centre commercial de Dallas en attendant de pouvoir déjeuner avec son mari. Il faut dire que la journée s’annonce caniculaire et vu son état, la climatisation des divers magasins est plus que bienvenue. S’adonnant à son loisir favori, Didi se fait accoster par un jeune homme pour l’aider à porter ses sacs. S’il semble à première vue bien aimable, elle le trouve quelque peu insistant et refuse. Mais l’inconnu ne va pas en rester là. Deux heures plus tard, Richard, le mari de Didi, attend sa femme au restaurant. Mis à part un texto reçu pour avancer l’heure du rendez-vous, ce qui n’est pas du tout dans ses habitudes, Didi ne se manifeste pas. Et s’il lui était arrivé quelque chose ?

« 11 heures à vivre » est un thriller signé Paullina Simons. Je connaissais déjà l’auteure pour sa saga romanesque « Tatiana » que j’avais fortement appréciée. La lecture de la 4e de couverture de ce roman pas tout récent pourtant m’a fait de l’œil. Rien qu’en quelques lignes, le suspense avait en effet l’air d’être à son comble. Alors j’ai ouvert le livre… et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. L’écrivaine ne s’embête pas des intitulés de chapitre pompeux, elle s’en tient à l’heure. 11h45 : début de l’histoire. 13h45 : début de l’angoisse. Les pages se tournent vite. On arrive rapidement à la moitié du livre et on n’a qu’une envie : connaître le dénouement, les raisons qui ont fait que c’est arrivé à cette femme et pas à une autre.

Pour maintenir le lecteur en haleine, Paullina Simons raconte les événements du point de vue de Diddi ET de Richard. Nous suivons ainsi « Rich » dans son périple pour convaincre la police que quelque chose de grave est en train d’arriver à sa femme, et de l’autre, Didi, essayant tant bien que mal de se dépêtrer de la situation et de survivre à ce kidnapping qui ne semble pas si improvisé que cela. Si à plusieurs reprises il est possible d’imaginer une issue heureuse, les espoirs s’amenuisent au fur et à mesure que les aiguilles tournent. Les multiples ruses de Didi échouent et son état empire en même temps que le jour décline. Parviendra-t-elle à échapper à son ravisseur ? Le FBI et Rich  arriveront-ils à rassembler tous les indices pour mettre la main sur ce fou furieux ? Je laisse les questions en suspens pour ceux qui souhaiteraient lire « Onze heures à vivre », un thriller que vous engloutirez d’une traite !

Advertisements

3 réflexions sur “Onze heures à vivre

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s