Kinderzimmer

landau dans un champ

Kinderzimmer

En 1944, en pleine Seconde Guerre Mondiale, des milliers de personnes sont déportés dans des camps de concentration et d’extermination. Parmi eux, Mila, 22 ans, entre à Ravensbrück, sans trop savoir ce qui l’attend encore. La jeune femme essaie de survivre, espérant que la guerre se termine bientôt. Sur place, elle se fait quelques amies. Mais Mila cache aussi un lourd secret : elle est enceinte, et elle n’a aucune idée de comment cela va se passer.

Pour cette rentrée littéraire 2013, Valentine Goby nous livre un roman poignant, qui nous prend littéralement aux tripes avec « Kinderzimmer ». Les camps de la mort sont un sujet qui a déjà été traité maintes fois par les écrivains, mais l’angle qu’a choisi l’auteure, l’horreur qui est démontrée, en fait un roman original. Sur place, on s’attarde sur ces femmes, qui ont été mamans ou vont l’être bientôt, sur la manière dont elles font face à la mort et comment les enfants sont « reçus » et surtout perçus par les nazis. La « Kinderzimmer », ce baraquement à part où l’on essaie de s’occuper des bébés malgré le froid, la faim, la peur qui tiraillent. Après moults recherches, et avec intelligence, Valentine Goby nous fait voir une autre facette de ce cauchemar sanglant. Aucune situation n’est prise avec des pincettes. On s’insurge, on s’effraie, on est dégoûté, et malgré tout, on a un peu d’espoir devant le peu d’humanité qui règne encore à Ravensbrück.

Publicités

Une réflexion sur “Kinderzimmer

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s