L’âge des miracles

une petite fille qui met son doigt dans l'eau

L’âge des miracles

Dans l’âge des miracles, de Karen Thompson Walker, par une belle journée d’octobre, l’humanité découvre avec stupeur que la vitesse de la rotation de la Terre a ralenti. De façon progressive, les journées deviennent de plus en plus longues. Les 24h laissent placent aux 30, puis aux 40heures. Les habitants de la Terre prennent un nouveau rythme. Parmi eux, il y a ceux qui ont décidé de vivre au rythme du soleil, et les autres qui conservent précieusement leurs 24h, quitte à installer des stores chez eux, à se barricader et faire des provisions.  Serait-ce le début de la fin du monde ? Pour Julia, une adolescente, et tous les autres habitants de la Californie, ce bouleversement du temps n’est pas sans conséquences.

Un très très bon roman visionnaire que j’ai englouti en un week-end. On découvre comment l’homme survit,  s’adapte au changement. On se demande aussi si ce ralentissement pourrait réellement arriver un jour.  L’ouvrage est très bien écrit. J’ai d’ailleurs été étonnée lorsque j’ai appris que l’adolescente (qui écrit à la première personne) n’était âgée que de 11 ans., car le vocabulaire et le sens de la formule ne s’y prêtaient pas. Bref, un véritable coup de coeur que j’ai heureusement lu avant le 21 décembre 2012 !

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s