Rencontre avec Stéphane Schmucker

Ecrivain originaire de Moselle, Stéphane Schmucker a publié aux éditions « Nouveaux Auteurs » son premier roman, « L’ombre du funambule ». Un thriller qui lui a permis de décrocher le Coup de cœur du jury du prix du suspense psychologique 2021.

Vous êtes actuellement enseignant en Alsace. Y’a-t-il eu dans votre vie un élément déclencheur qui a fait que vous vous êtes lancé dans l’écriture ? C’est un projet qui a pris du temps. J’avais le scénario qui germait dans ma tête depuis une dizaine d’années et je savais que je le ferai un jour. Il y a trois-quatre ans, j’étais éloigné de ma famille et je passais beaucoup de temps dans les transports. C’est à ce moment-là que je me suis attelé à la tâche.

Comment en êtes-vous venu à collaborer avec l’éditeur Nouveaux Auteurs ? Je cherchais des éditeurs ouverts sur les premiers romans et j’aimais assez bien leur système. La maison d’édition a d’abord refusé mon livre car elle ne le trouvait pas suffisamment bon. Grâce à « Nouvelles Plumes », j’ai obtenu des retours de lecteurs indépendants, des commentaires qui m’ont aidé pour la réécriture et à être enfin édité.

Par le passé, vous avez travaillé dans le domaine de la recherche scientifique, et cela se ressent d’ailleurs dans votre roman. Retrouverons-nous cette caractéristique dans votre prochaine histoire ? Oui ! Ce sera d’ailleurs plus au cœur de l’intrigue ; ce sera même une des bases de l’histoire.

Y a-t-il des écrivains qui vous inspirent ? J’aime bien le style très fluide de Joël Dicker, l’habileté scénaristique de Michel Bussi, les auteurs nordiques comme Johan Theorin. Mais si je ne devais qu’en citer un, ce serait Lars Kepler.

France Télévisions vient de lancer une grande consultation pour connaître le livre préféré des Français. Pour la première phase, il nous est demandé nos trois livres favoris. Si vous deviez y participer, quels titres donneriez-vous ? « L’heure trouble » de Johan Theorin, « Le bras du diable » de Julie Waeckerli et enfin « Les visages » de Jesse Kellerman. C’est d’ailleurs celui-ci qui m’a redonné goût à la lecture. Avant cela, je lisais essentiellement des bandes dessinées et des articles scientifiques.

Quel est votre lecture du moment ? « Le chasseur de lapins » de Lars Kepler. Ce que j’apprécie chez cet auteurs, c’est qu’il y a un personnage récurrent, Joona Lina, mais qu’il n’a pas toujours le même rôle. Il est tantôt inspecteur, tantôt simple observateur. Je pense d’ailleurs que c’est pour cela qu’il fait partie des auteurs qui m’inspirent.

2 réflexions sur “Rencontre avec Stéphane Schmucker

Répondre à Vingt et une pages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.