On s’est aimés comme on se quitte

A 45 ans, on ne peut pas dire que Denis respire la joie de vivre ! Sa relation avec son père n’est pas au beau fixe et avec son fils, ce n’est guère mieux. Lorsqu’il apprend que Sandrine, son ex-femme, se remarie en Corse dans trois jours, il embarque toute la famille dans un incroyable périple. Pas question que l’amour de sa vie lui passe une nouvelle fois sous le nez !

« On s’est aimés comme on se quitte » est le second roman de Charlie Wat, paru aux éditions Charleston, dans lequel je me plonge. Ce road-trip plutôt drôle est l’occasion pour une famille de tisser de nouveaux liens, d’apprendre à mieux se connaître mais aussi à comprendre le passé. En trois jours, le héros va devoir non seulement arriver à temps au mariage de son ex, mais également conserver son boulot en imaginant la campagne publicitaire idéale pour « Patacru », une marque de purée. Charlie Wat joue ici sur l’intergénérationnel et montre à quel point les séparations dans une vie peuvent nous marquer à jamais. Une histoire idéale pour se changer les idées et s’interroger peut-être sur notre entourage actuel.

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.