Quelques jours à vivre

hôpital

Quelques jours à vivre

Aujourd’hui, Julie entre pour la toute première fois en unité de soins palliatifs à l’hôpital Victor Provo de Roubaix ; c’est désormais son lieu de travail. En tant que stagiaire, elle est accompagnée par une infirmière senior pour ses premiers jours. Elle assiste ainsi aux réunions de transmission entre les infirmières, fait la connaissance des patients en fin de vie et des collègues.

Intitulée « Quelques jours à vivre », la bande dessinée nous plonge dans un lieu plutôt méconnu qu’est l’unité de soins palliatifs, et nous invite à braver nos appréhensions sur cet endroit que beaucoup qualifient de « mouroir ». Pour nous aider à mieux comprendre l’envers du décor, Xavier Bétaucourt et Olivier Perret, les auteurs-illustrateurs, nous font faire connaissance avec divers patients. Certains n’ont besoin que de médicaments pour lutter contre la douleur, d’autres, de compagnie et de soutien pour affronter l’inévitable.

Alors il est clair qu’il ne s’agit pas d’une bande dessinée très joyeuse, mais le récit est franchement très émouvant. Le dessin en noir et blanc est simple mais très réaliste. La BD en elle-même nous permet de voir les deux facettes des soins palliatifs : d’une part, le personnel aux petits soins, parfois débordé mais passionné par son travail ; d’autre part, le quotidien des malades et leur façon d’appréhender ce qui leur arrive. Un ouvrage vraiment intéressant que je vous recommande si vous souhaitez en savoir plus sur ce type d’unité.

Publicités

Trop vieux pour toi

femme enceinte et homme un peu plus âgé en bord de mer

Trop vieux pour toi

A presque 50 ans, lassé de son travail et de sa vie de couple, Xavier décide de tout plaquer pour se reconstruire. Sur son chemin, il fait la rencontre de Léa, une femme beaucoup plus jeune que lui, et qui ne peut avoir d’enfant. Avec elle, c’est l’insouciance, le bonheur absolu. Mais cette vie rêvée va bientôt connaître un sacré imprévu ; contre toute attente Léa tombe enceinte. Xavier tombe des nues. Adieu la liberté, bonjour l’angoisse ! Comment vont réagit ses proches ? Ne s’agit-il pas d’une grossesse risquée ? Et puis, être père à 50 ans n’était pas vraiment ses projets. Quand le gamin aura 20 ans, sera-t-il encore en vie lui ? Léa qui pensait ne jamais devenir mère, connait de son côté la joie. Pas question donc de faire machine arrière ou de penser un seul instant à avorter. Xavier va devoir se faire à l’idée de sa prochaine nouvelle vie, quitte à créer de nombreuses tensions dans son couple.

C’est une bien jolie bande dessinée que nous proposent Yannick Marchat et Xavier Bétaucourt. La couverture de « Trop vieux pour toi » m’a bizarrement fait penser à « Facteur pour femmes » dans sa structure, même si l’histoire et les auteurs n’ont rien en commun avec l’ouvrage. Le format moyen et souple permet d’embarquer la BD avec soi facilement. Le dessin est très beau et l’histoire est très agréable à lire. Le comportement des deux personnages est totalement paradoxal face à l’annonce de la venue de bébé. Entre Léa qui réalise son rêve et Xavier qui est en détresse, on arrive parfaitement à cerner les protagonistes, les peurs de Xavier et les espoirs de Léa. Les tensions sont vraiment palpables et on se demande à plusieurs reprises si le couple ne va pas voler en éclats. Mais heureusement, pour ces deux amoureux, l’amour reste plus fort que tout.