La théorie de la page 99

Et si, pour votre prochaine lecture, vous choisissiez le livre non pas en fonction de sa couverture ou de son résumé mais en lisant seulement la page 99 ? C’est ce que certains magazines et prix littéraires proposent pour distinguer les livres qui valent le coup.

L’anecdote suivante vous est sans doute déjà arrivée : vous commencez la lecture d’un livre (car on vous l’a conseillé ou parce que le résumé vous plaisait), vous tournez une page, puis deux, trois, cinq, dix… A la cinquantième, vous remettez en doute votre goût pour l’ouvrage et vous vous posez la question suivante : « Dois-je poursuivre ma lecture ? » Il y a alors ceux qui abandonnent sans aucun scrupule, d’autres qui recommencent pour mieux s’imprégner du récit, d’autres encore qui poursuivent sans trop vraiment savoir pourquoi. Et puis il y a ceux qui se contentent de lire la page 99. Ce n’est pas une lubie mais c’est une théorie qui a été développée par l’écrivain anglais Ford Madox Ford.

La théorie et la pratique

Que dit cette théorie ? Selon l’auteur, qui est aussi éditeur, la lecture de la 99e page suffirait à évaluer l’envie de lire le livre ou pas. Mais alors pourquoi 99 et pas 100 ou même 50 ? Tout simplement parce que la 99e page correspondrait au tiers, voire au quart d’un roman. En théorie, sauf si le livre est vraiment mauvais, l’intrigue est bien posée et les personnages, suffisamment ancrés dans le récit. Le magazine l’Express a d’ailleurs mis cette théorie en pratique et proposait jusqu’en 2016 le fameux test de la page 99 pour évaluer plusieurs romans.

La théorie a par ailleurs fait des émules et donné naissance à deux prix littéraires, celui du Prix de la page 111, qui récompense, comme son nom l’indique la 111e page d’un roman ; et le Prix de la page 112. Là encore, le numéro de la page n’a pas été choisi au hasard. Selon le jury en question, c’est vers cet endroit du livre que l’attention du lecteur chuterait. La prochaine fois que vous aurez un livre entre les mains, faites donc le test et qui sait, peut-être que la théorie s’avérera exact !

6 réflexions sur “La théorie de la page 99

  1. C’est une pratique que j’aime bien mettre sur le blog, même si je n’ai mis que deux romans pour l’instant. Par contre, j’avoue que je ne l’utilise pas vraiment pour mes achats en librairie. J’y vais plutôt à l’instinct. Je ne connaissais pas les prix littéraires qui se sont inspirés de cette théorie. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Vingt et une pages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.