Des fleurs et des épines

Des fleurs et des épines

« Des fleurs et des épines », c’est un peu la suite du « Bruit des silences », de Valérie Gans. Ici, nous ne suivons pas les aventures de Lorraine, mais celles de Julie, sa sœur, qui a tout plaqué, notamment son compagnon violent, pour l’Afrique. Sur place, elle œuvre pendant un an aux côtés de médecins et d’infirmiers pour venir en aide à des jeunes filles. De retour en France, Julie obtient un poste de sage-femme dans la clinique de Victor Le Crétois, un médecin beaucoup plus âgé qu’elle et dont elle va tomber amoureuse. En parallèle, nous nous intéressons aussi à Bastien, et à sa nouvelle amie, Sophie, qui a décidé de devenir mère porteuse pour pouvoir financer ses études. Et la famille toute entière va bien vite se rendre compte à quel point le monde est petit…

Valérie Gans ne déçoit pas avec cette suite baptisée « Des fleurs et des épines ». Moins passionnante que « Le bruit des silences », l’auteure donne un nouvel angle à son histoire en changeant de personnage principal, pour s’intéresser à Julie, une jeune femme que nous avions laissé un peu paumée dans le premier volet et qui revient sur le devant de la scène, plus confiante que jamais. Amour, amitié, famille, jalousie, bonheur, l’écrivaine en profite pour aborder des thèmes qui semblent être chers à son cœur. A ces sujets traditionnels, s’ajoutent d’autres plus actuels, comme le mariage pour tous et les enfants des couples homosexuels. Un roman très en phase avec l’actualité.

Le bruit des silences

Le bruit des silences

Lorraine, fraîchement divorcée, élève seule ses deux enfants, Bastien et Louise. A Paris, elle œuvre comme fleuriste avec l’une de ses meilleures amies. Alors qu’elle doit livrer des fleurs à un enterrement, elle découvre parmi les membres de la famille, Cyrille, son amour d’adolescence. Les deux jeunes gens se reconnaissent. Mais, problème : Cyrille est marié et papa. Vont-ils quand même provoquer cette histoire d’amour qui leur pend au nez ? Julie, la sœur de Lorraine, ne se pose pas cette question ; elle est heureuse avec Patrice. Du moins, c’est ce qu’elle croit ; elle lui est complètement soumise.

« Le bruit des silences » de Valérie Gans figurait depuis quelque temps sur ma « Liste de livres à lire ». Et puis au détour d’une trocante, je l’ai acheté. Il a traîné durant plusieurs mois sur mon étagère avant que je ne le prenne enfin dans mes mains. Pas de regret concernant mon achat ! J’ai lu beaucoup de critiques négatives après coup sur le style d’écriture de l’auteur et sur l’histoire, mais je ne suis pas du tout d’accord avec elles. Moi, j’ai aimé. En quoi est-ce caricatural de croire encore à l’amour après un divorce ? Il y a cette histoire d’adultère aussi, et cette autre où une femme est totalement sous l’emprise de son compagnon. A côté, pour corser le tout, il y a des secrets de famille, jamais divulgués. Le tout donne un très bon roman, facile et agréable à lire. A ceux et celles qui comparent Valérie Gans à du mauvais Pancol, je ne sais pas vous, mais moi je n’ai jamais accroché au style très descriptif de la dame en question. A choisir, je penche directement pour Valérie Gans. D’ailleurs, vous savez quoi ? Je vais m’empresser d’aller lire la suite (oui, il y en a une) « Des fleurs et des épines ». Affaire à suivre donc…