Un bébé à livrer

animaux de la ferme

Un bébé à livrer

A la ferme, alors que chacun s’attèle à sa tâche, voilà qu’une cigogne se casse une aile, alors qu’elle était en pleine livraison de bébé… C’est donc le canard idiot, le lapin crétin et le gentil cochon qui vont s’y coller. La première étape est de trouver la direction d’Avignon, endroit où devait être livré le chérubin. Autant dire que ce n’est pas gagné d’avance…

Après avoir lu « Le grand méchant renard », c’est avec un énorme plaisir que j’ai retrouvé le coup de crayon de Benjamin Renner. Ce nouveau conte aux apparences de road-movie est tout simplement hilarant ! « Un bébé à livrer » est un vrai cartoon avec trois compères aux caractères bien différents. Les gags et les catastrophes s’enchaînent, et nos aventuriers arrivent à se mettre dans des situations rocambolesques pour notre plus grand plaisir.

J’ai été spoilée dans ma lecture car je suis allée voir « Le grand méchant renard » au cinéma avant ma lecture, et il se trouve que le film raconte trois contes aux spectateurs, dont celui du Bébé à livrer. Peu importe, il se trouve au final que certains détails changent et que la bande dessinée comporte des scènes supplémentaires. Et puis ce fut une joie de retrouver le lapin, le cochon et le canard, des sacrées bestioles aussi attachantes sur le renard !

Cliquez ici pour commander « Un bébé à livrer »

 

Publicités

Le grand méchant renard

Le grand méchant renard

Le renard est d’habitude rusé et s’avère un excellent chasseur. Mais pas celui-ci. Lors de ses visites à la ferme, il n’effraie ni les poules, ni le chien de garde et encore moins les lapins. Désemparé, il va, à l’aide du grand méchant loup, se transformer en prédateur. Sa nouvelle stratégie ? Voler plusieurs œufs au poulailler, laissez grandir les poussins pour ensuite les avaler tout cru. Mais ce plan qui pourrait fonctionner à merveille va prendre un tout autre tournant.

Les éditions Shampooing nous livrent une bande dessinée hyper drôle avec « Le grand méchant renard ». Signée Benjamin Renner, elle relate les aventures d’un renard chétif qui ne demande qu’à devenir comme ses compatriotes. Si le dessin est minimaliste, le scénario est tout simplement génial. J’ai beaucoup ri, à tel point que je classerai cette BD parmi mes préférées ! Pour ne pas trop vous spoiler, sachez juste que le renard va se découvrir non pas un instinct de chasseur mais plutôt l’âme d’un bon père. Un peu trop bon même, ce qui va totalement à l’encontre de sa nature. S’il y a bien une bande dessinée que vous devez dévorer cette année, c’est « Le grand méchant renard » ! Et si vous voulez poursuivre l’aventure, n’hésitez pas à vous lancer dans le jeu éponyme !