Un hiver au printemps

femme enceinte

Un hiver au printemps

Aurélie s’apprête à devenir maman pour la seconde fois. Mais après 9 mois de grossesse, c’est le drame, elle perd Clotilde à la naissance. Le monde s’écroule, la tristesse se mêle à la colère. Que s’est-il passé ? Comment une grossesse idéale se transforme-t-elle en cauchemar ? Comment survivre au décès de son enfant ?

A travers son livre baptisé « Un hiver au printemps », Aurélie Drivet raconte le drame qu’elle a vécu. Elle dénonce également un personnel hospitalier débordé et une certaine déshumanisation de l’hôpital. Au fur et à mesure des chapitres, elle raconte l’accouchement, l’horreur, la stupeur, sa lente reconstruction et sa quête de vérité. L’écrivaine souhaite lancer l’alerte sur la mort des bébés à l’accouchement, un sujet encore bien tabou malheureusement aujourd’hui.

Après m’être entretenue avec elle dans le cadre d’une interview pour Youbecom, j’ai appris que l’auteure n’a pas été très soutenue par le personnel hospitalier suite à cette grande perte. Elle n’a pas bénéficié immédiatement d’un soutien psychologique et n’a plus eu aucune nouvelle du centre après avoir quitté son lit. Il semblerait bien que l’hôpital ait encore du travail à faire dans le suivi de ses patients…

Cliquez ici pour commander « Un hiver au printemps »

Publicités