Lettres à l’ado que j’ai été

Lettres à l’ado que j’ai été

« Lettres à l’ado que j’ai été » rassemble 28 lettres de personnalités, dans lesquelles ces dernières écrivent à leur moi adolescent. Conseils, confidences, les personnes essayent de les rassurer avec bienveillance, sans trop en dire non plus, sous peine de voir le futur chamboulé.

Voici la liste des auteurs ayant participé à la rédaction de l’ouvrage, sous la direction de Jack Parker : Dedo, Titiou Lecoq, Rokhaya Diallo, Adrien Ménielle, Florence Porcel, Navie, Sophie Riche, FloBer, Océanerosemarie, Marion Seclin, Anne-Sophie Girard, Boulet, Ovidie, Sophie-Marie Larrouy, Patrick Baud, Bérengère Krief, ioudgine, Julien Ménielle, Mirion Malle, Thomas Hercouët, Laurent Bastide, Marine Baousson, Nicolas Berno, Diglee, Gabrielle Deydier, Lucien Maine, Nadia Daam. Autant vous dire que personnellement dans le lot, il y a cinq noms qui me parlent, le reste m’est totalement inconnu !

Qu’est-ce que j’en ai pensé ? J’ai trouvé ce livre vraiment très intéressant, le fait de porter un regard sur l’adolescent qu’on a été. On se rend compte que presque dans tous les cas, il y a un cruel manque de confiance en soi, de la dévalorisation. Certains ont même été victimes de harcèlement à l’école. Enfin, les adolescents se posent énormément de questions quant à leur avenir, et surtout en ce qui concerne leur vie privée : vont-ils finir leur vie avec quelqu’un ? Avec la personne dont ils sont amoureux au lycée ? Et leur travail, leur plaira-t-il ?

Ce qui est drôle, c’est que beaucoup de lettres font référence au film « Retour vers le futur » et que même si ce n’est que fictif, nombreux sont les auteurs à rester évasifs, à vouloir un peu maintenir le suspense quant à la vie qui les attend. Et une fois le livre terminé vous savez quoi ? On a envie à notre tour de prendre la plume histoire de dire quelques mots au moi qu’on était il y a 15 ans de cela.

Pari(s) d’amies

A Paris, Cassandre, une jeune métisse, rentre tout juste des Etats-Unis et n’a qu’une hâte : revoir ses copines. Mais sur place, Cassandre se rend compte que les choses n’ont pas beaucoup évolué en deux ans, et que les préjugés sont omniprésents. Avec sa toute nouvelle coupe de cheveux 100% naturelle et son envie de développer une marque de cosmétiques, portant le doux nom de Nappy, la jeune femme compte bien reprendre sa vie en main.

C’est Rokhaya Diallo et Kim Consigny qui sont à l’origine de « Pari(s) d’amies », une BD plutôt girly mais qui se veut être en accord avec la société actuelle. Si l’héroïne n’hésite pas à dénoncer certains clichés, notamment autour du travail et des personnes de couleur, elle fait aussi part des problèmes que peuvent rencontrer les jeunes femmes, que ce soit avec leur famille, avec les hommes ou leurs difficultés à trouver un job en adéquation avec leurs idées. Bien racontée, « Pari(s) d’amies » vous fera découvrir la nappy tendance en plus d’une bande de copines intelligentes mais complètement déjantées !