Mon vieux toutou

Mon vieux toutou

Entre Ninon et son chien Hector, c’est une grande amitié. Inséparables, ils font tout ensemble : courir, sauter, jouer, manger, dormir. Mais à la suite d’une grosse journée, la maman de Ninon constate que le toutou commence à être fatigué. Elle explique alors à sa fille que son ami à quatre pattes est âgé et qu’il ne pourra plus s’amuser avec elle. Même si elle reste inquiète, Ninon a bien compris le message. Alors pour leur ultime journée, elle va offrir à Hector les 24h les plus merveilleuses de sa vie, en réalisant des choses extraordinaires.

Quel touchant album que « Mon vieux toutou » de Nadine Brun-Cosme et Marion Piffaretti. Le dessin est trop choupinou (oui, c’est une histoire pour enfant, donc j’ai le droit de mettre « choupinou » dans mon avis !) Le récit parlera sans aucun doute à tous ceux qui ont/ qui ont eu un chien comme animal de compagnie. Il arrive un moment où le temps nous rattrape et où les jours sont comptés. Alors plutôt que de se morfondre, c’est l’heure ou jamais pour créer des souvenirs et ça, notre héroïne l’a bien compris. Une histoire charmante, douce, qui aborde aussi bien l’amitié que la mort, du bout des doigts. Un album à retrouver aux éditions ABC Mélody.

Le voyage de grand ours

Le voyage de grand ours

C’est l’histoire de Grand Ours, un ours blanc qui vit sur la banquise. Pour chasser l’ennui, il pêche. Jusqu’au jour où il remarque sur un morceau de glace une plume multicolore. Etrange dans un monde où tout est blanc ! C’est décidé, il part à l’aventure pour retrouver celui ou celle à qui elle appartient.

Cette grande aventure s’intitule « Le voyage de grand ours ». Elle a été écrite et illustrée par Nadine Brun Cosme et Sébastien Pelon, et vous pouvez la retrouver aux éditions ABC Melody. Dans un style épuré, nous voyageons avec une espèce en voie de disparition. L’amitié et la découverte de paysages lointains, parfois inconnus sont au cœur de l’album. Il s’agit d’une histoire douce, riche en rencontres et joliment illustrée. La fin m’a énormément plu, car on ne s’attend pas au propriétaire de la plume dont il est question. Je ne vous en dis pas plus et vous invite à découvrir ce livre très coloré.