Moby Dick

baleine attrapée par un harpon

Moby Dick

Le Capitaine Achab est desespéré. Sur son bateau, et avec l’aide de tout son équipage, il part à la chasse à la baleine. Mais il ne recherche pas n’importe quelle baleine ; il vise Moby Dick, un cachalot géant qui l’a estropié lors de son précédent voyage. L’histoire ici, est racontée du point de vue d’une de ses nouvelles recrues, Ishmael.

« Moby Dick » est un monument de la littérature, adapté une nouvelle fois en bande dessinée. Il faut dire que le roman d’Herman Melville a marqué bon nombre de lecteurs au fil des années. A défaut d’avoir lu l’oeuvre [note à moi-même : lire un jour ce pavé pour ma culture personnelle], je me suis donc penchée sur l’adaptation d’Olivier Jouvray et Pierre Alary qui ont réalisé un superbe travail. La couverture est attrayante, tout comme le panel de couleurs utilisé à l’intérieur. Seul bémol à mon sens : le dessin de la baleine, qui m’a laissé quelque peu perplexe. Bon, je n’ai pas de leçon à donner en matière de coup de crayon vu mon niveau, mais j’avoue que comparé  à la couverture par exemple, on a l’impression que la baleine est inachevée. Bref, ceci est un détail parmi d’autres, en tout cas la bande dessinée m’a donné envie de m’attaquer à l’ouvrage. Embarquer avec ces marins qui partent à l’assaut des monstres marins ne laisse pas indifférent. Les personnages sont forts, et si certaines scènes peuvent faire froid dans le dos, elles raviront les amoureux de la mer.