Ne pas déranger

hôtel

Ne pas déranger

On peut dire que Louise a un job de rêve : en compagnie de son collègue Francis (qui ne la laisse d’ailleurs pas insensible), elle évalue des hôtels de luxe dans des lieux paradisiaques aux quatre coins du globe. Impossible de dire à son compagnon de voyage combien elle le désire car d’une part, Francis n’est pas pour mélanger travail et plaisir et d’autre part, Louise est timide, voire un peu coincée sur les bords.

Un grand merci tout d’abord aux éditions Diva Romance pour lesquelles j’étais lectrice en 2017, qui m’ont permise de découvrir cette lecture plus que divertissante ! Louise a effectivement un job qui fait envie : voyager, découvrir des hôtels somptueux, jouer au client mystère, le tout accompagné d’un homme séduisant… Seulement voilà, lors de son dernier séjour, Louise va être confrontée à un problème de taille : sa valise a été égarée et remplacée par une autre contenant des tenues osées, très osées. Sous le soleil de Floride, Francis et Louise vont finir par se rapprocher, au grand bonheur de cette dernière.

C’est une comédie romantique rafraîchissante que nous sert sur un plateau Mily Black. Avec cette lecture, on n’a qu’une envie : faire sa valise et partir en vacances aussi. Le titre « Ne pas déranger » m’a bien fait rire et j’ai trouvé qu’il collait parfaitement à la thématique de l’histoire, et notamment aux petites scènes qui se passent sous la couette (ou sous la douche, mais je vous épargne les détails). C’est le second roman que je lis de cette écrivaine et je ne suis absolument pas déçue ! Si vous avez envie d’une lecture légère, c’est sur cette auteure que vous devez miser !

Publicités

Sextoys et bulles de savon

canard de bain

Sextoys et bulles de savon

Dans une petite bourgade tranquille, Fanny décide enfin de réaliser son rêve, grâce au soutien de sa meilleure amie : ouvrir sa propre boutique. Mais son magasin sera bien différent de ceux que l’on peut croiser en ville. En effet, le sien comportera à la fois des produits de beauté et… des sextoys ! N’hésitant pas à se ridiculiser pour en faire la publicité, Fanny s’attire les foudres de la femme du maire. Heureusement, le fils de cette dernière ne voit pas cela du même œil et tombe rapidement sous le charme de la maîtresse des lieux. Jour après jour, Fanny se fait accepter par les femmes du village et notamment par Jenny, une habitante pas comme les autres. Derrière le sourire timide, se cache une femme battue qui ne demande qu’une chose : qu’on lui vienne en aide.

« Sextoys et bulles de savon » est une comédie qui évoque d’un côté la sexualité, que l’on vive seul(e) ou en couple, mais aussi un sujet plus délicat qu’est celui des femmes battues. Entre deux tranches de fous rires et des déguisements farfelues qui ne sont pas sans rappeler ceux de Bridget Jones, on se prend d’affection pour le personnage secondaire qu’est Jenny. Celle qui mène une vie compliquée et qui se retrouve sous l’emprise de son compagnon rend le lecteur encore plus attentif au récit. Car derrière les canards vibrants et les huiles de massage, se cache une femme meurtrie qui compte bien sur la nouvelle arrivante en ville pour changer de vie. Le récit de Mily Black est à la fois léger et saisissant et ne peut au final laisser le lecteur indifférent.