Le M-Tiss

café littéraire metz

Le M-Tiss

bar du m-tiss

Le M-Tiss

Le M-TISS est un café littéraire, situé à Metz, en Moselle, non loin de la Place St-Louis. Ouvert le 14 juillet 2018, il est tenu par Jean Dib Ndour, qui est aussi comédien, et auteur de romans et de récits.

Que peut-on faire au café littéraire ? Boire un verre, un café bien entendu, savourer une planche de charcuteries à la mémoire de certains auteurs (la Planche Verlaine avec du fromage, la Planche Rabelais avec de la charcuterie ou la Planche Léopold Sédar Senghor qui est un mixte des deux) , et admirer l’endroit, à la fois confortable et chaleureux. Le lieu regorge en effet d’objets chinés et de meubles vintage. Anciennes machines à écrire, vieux appareils photo, tableaux, le café-littéraire est unique en son genre !

café littéraire metz

Le M-Tiss

Jean Dib Ndour organise également des rencontres culturelles.  Au programme : des conférences, des lectures à voix haute, des rencontres d’auteurs, des concerts et même des dictées mensuelles, qui ravissent les petits comme les grands !

Et comme tout café littéraire qui se respecte, le M-TISS possède une petite bibliothèque où il est possible de troquer l’un de ses livres contre un autre. Ne repartez pas sans un marque-page de la maison avec une petite citation en prime !

« Le bonheur c’est comme le parfum, on le porte sur soi pour le faire respirer aux autres. »

La Médiathèque communautaire de Sarreguemines

intérieur d'une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Chose promise, chose due, je vous avais proposé un article pour vous présenter mon lieu de travail, eh bien le voici !

le coin des bébés-lecteurs dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Depuis plus de cinq ans, je suis donc assistante de conservation du patrimoine et des bibliothèques à la Médiathèque communautaire de Sarreguemines. Plus communément, on dirait bibliothécaire, voire médiathécaire, même si ce terme correspond à un autre grade de la fonction publique.
Ma Médiathèque se situe en Lorraine, non loin de la frontière allemande et figure en 5e position des bibliothèques les plus grandes de la région, en termes de superficie, derrière Metz, Nancy, Epinal et Thionville.

fauteuils face à la sarre

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

3100m² sont dédiés au public. On y trouve un secteur jeunesse avec tout un tas d’ouvrages pour les 0-13 ans, une salle de travail, un atelier d’animations, une salle de conte et des ordinateurs. A côté, se situe le secteur adulte. Romans et documentaires côtoient CD et DVD, mais aussi partitions musicales, bornes d’écoute, revues, journaux et textes lus. Des ordinateurs en libre service sont mis à la disposition des usagers qui ne sont pas inscrits. Ceux qui ont leur carte d’abonnement peuvent se rendre au Cybercentre, où ils pourront se connecter à Internet et utiliser des logiciels de bureautique. Le fond de la Médiathèque est occupé par le secteur lorrain/francique (notre dialecte)/langues. C’est notre fonds patrimonial. Les usagers peuvent y occuper des cabines de langues pour apprendre les langues de manière autonome, ainsi qu’un tas d’autres logiciels. Non loin, une salle de travail pour les grands est adossée au checkpoint, notre secteur de jeux vidéo !

un patio dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Quand il fait beau, les lecteurs peuvent profiter des rayons de soleil grâce à nos deux patios. Ils ont également la possibilité de venir travailler/étudier quand bon leur semble sur nos tables de travail, et de se connecter au WiFi.

A tous ces secteurs, s’ajoutent tout un panel d’animations pour les enfants et les adultes : heure du conte, conférence, expo, cercle de conversation, apéro littéraire, soirée jeux de société, atelier d’initiation à la tablette, spectacle, rencontre d’auteurs et j’en passe. Chaque année avec le reste de l’équipe, nous mettons les bouches doubles pour proposer les meilleures animations possibles. Nous proposons également de multiples services, parmi lesquels « MediaDom », c’est-à-dire le portage à domicile et les « BookBox ». Après avoir rempli une fiche de renseignements, les usagers reçoivent une box de livres personnalisés en fonction de leurs goûts et de leurs besoins, agrémentés de goodies et de gourmandises.

secteur jeunesse dans une médiathèque

Médiathèque communautaire de Sarreguemines

Et moi dans tout ça ? J’ai plusieurs casquettes. Côté secteur, je m’occupe des bandes dessinées pour adultes, et j’ai la chance d’avoir un libraire spécialisé qui vient à moi régulièrement pour me présenter les nouveautés et me conseiller. Je suis également la webmaster/community manager de l’équipe. En clair, je m’occupe de promouvoir et de communiquer autour de la Médiathèque sur le Web (sites et réseaux sociaux). Je fais du service public, comme tout le monde, m’occupe de certaines animations et suis chargée des relations avec la Maison d’Arrêt. Comme de nombreuses bibliothèques, nous avons un partenariat avec ce type d’établissements pour apporter notre aide aux bibliothèques carcérales et prêter des ouvrages. Enfin, notre Médiathèque dispose d’un réseau de bibliothèques situées aux alentours. Je suis la référente de deux d’entre elles.

Je vous avoue que je ne me destinais pas du tout à ce métier à la base, même si j’ai toujours aimé lire et fréquenter les médiathèques. C’est lors de mon stage de Master en communication web que j’ai découvert l’envers du décor. Et vous savez quoi ? Je ne regrette pas un seul instant !

 

Festival Littérature & Journalisme

pancarte d'un festival

Festival Littérature et Journalisme

Le Festival « Littérature & Journalisme » anciennement appelé « L’été du livre » se déroule à Metz à chaque printemps. Cette année, c’est l’Europe qui était au centre du festival. Journalistes et écrivains se sont succédé du 10 au 14 avril pour aborder cette thématique à leur manière.

vue sur une place

Festival Littérature et Journalisme

Sur la Place de la République, 200 auteurs ont répondu « présent » sous la tente de la grande librairie. Parmi eux, le parrain de l’édition 2014, à savoir Olivier Poivre d’Arvor, mais aussi Martin Vidberg, Maylis de Kerangal, Pétillon, ou encore Katarina Mazetti, de grands noms de la littérature.

livres en gros plan

Festival Littérature et Journalisme

Durant quatre jours, des milliers de visiteurs ont pu visiter des expositions à l’honneur de Tomi Ungerer ou Raymond Depardon, mais aussi participer à des apéros littéraires et assister à de nombreuses tables rondes à l’Arsenal ou dans les Bibliothèques-Médiathèques de Metz.

ballons et livres

Festival Littérature et Journalisme

Pour ma part, le festival Littérature & Journalisme a commencé quelques mois plus tôt. Il faut savoir que durant les festivités, le Prix Marguerite Puhl-Demange est décerné à un auteur. Pour désigner le gagnant, plusieurs jurys locaux sont constitués. Chacun doit lire trois ou quatre ouvrages et choisir son favori. Puis le jury final, basé à Metz, et composé cette fois-ci de professionnels, élit la crème de la crème parmi les favoris. Pour cette édition 2014, j’ai lu : « Aime la guerre » de Paulina Dalmayer, « Les renards pâles » de Yannick Haenel, et « Les faibles et les forts » de Judith Perrignon. C’est cette dernière qui a remporté tous les suffrages au niveau local. Mais c’est finalement Philippe Jaenada qui est reparti avec le prix, pour son ouvrage « Sulak ».

présentation d'un auteur

Festival Littérature et Journalisme

Après cette participation au jury local, je suis allée « à l’arrache » au festival. N’ayant pas trop le temps et ne souhaitant pas voir quelque chose à tout prix qui figurait dans le programme, je me suis contentée d’aller faire un tour sous le grand chapiteau, pour l’ambiance. J’ai pu échanger avec deux-trois auteurs, découvrir de nouveaux romans et sympathiser avec quelques animateurs. Un agréable moment quand on est littéraire dans l’âme…

programme du festival

Festival Littérature et Journalisme