Je serai là !

Je serai là

L’Homme Etoilé est de retour ! Après un premier roman graphique baptisé « A la vie » dans lequel il évoquait des rencontres marquantes dans son service de soins palliatifs, l’infirmier commence cette fois-ci par raconter comment est née sa vocation, ainsi que ses premiers pas dans le milieu hospitalier. Son chemin travers notamment un service psychiatrique où il fait la connaissance d’une patiente dont la rencontre va le marquer à jamais. L’homme Etoilé profite également de sa nouvelle bande dessinée pour parler de l’euthanasie, de l’importance de l’écoute dans son métier et des liens qu’il avait avec son grand-père. Un album aussi touchant que le premier, voire plus, car beaucoup plus personnel.

Avec « Je serai là ! », l’auteur-illustrateur nous bouleverse encore, tant par ses dessins que par ses réflexions. Empathie, bons sentiments, humanité et sagesse font la force de l’infirmier et de l’homme qu’il est devenu.

A la vie !

A la vie !

Xavier est infirmier en soins palliatifs. Un service loin d’être drôle, puisque c’est dans ce dernier que se retrouvent les patients en fin de vie. Le lecteur suit le quotidien du jeune homme aux allures de viking, raconté avec douceur, pudeur et pas mal d’humour. Tour à tour, il dresse le portrait de ses patients les plus marquants. Il y a Roger, avec lequel il chante à tue-tête les tubes de Queen, Mathilde qui lui apprend le suédois, Nanie, sa mamie d’adoption, ou encore Edmond qui lui fait découvrir la dame blanche à la vodka.

Préfacée par Charline, l’auteure de « Bonjour, c’est l’infirmière ! », « A la vie ! » est mon premier coup de cœur bullesque de l’année. J’ai trouvé ce roman graphique bourré d’humanité, tantôt drôle, tantôt émouvant. On a la larme à l’œil devant cet infirmier qui met de la gaieté dans les ultimes journées de ses patients. Toujours avec bienveillance, il essaie tant bien que mal de rendre le séjour hospitalier plus agréable. Et puis le dessin est juste fabuleux ; les portraits sont à croquer !

C’est à travers ses strips sur Instagram que « l’Homme étoilé » a su conquérir le public et se faire remarquer par la maison d’édition Calmann Levy. Le « Marshmallow coincé dans une armoire à glace » comme on l’a déjà surnommé, compte aujourd’hui plus de 110 000 abonnés. Je lui souhaite longue vie et espère bien pouvoir le rencontrer un jour vu qu’il est dans la région…