Confessions d’une fan de Jane Austen

deux filles devant un miroir

Confessions d’une fan de Jane Austen

Lorsque ça ne va pas, Courtney Stone se plonge dans un roman de Jane Austen, une auteure qu’elle affectionne tout particulièrement. Mais un matin, au lieu de se réveiller à Los Angeles, la jeune femme se retrouve dans une vieille chambre en Angleterre, sous la Régence. Courtney devient prisonnière du corps d’une autre femme,  à savoir : Jane Mansfield. Elle qui aime tant l’univers de Jane Austen va devoir se frotter de très près aux mœurs et coutumes du XIXe siècle.

C’est via un tout premier SWAP avec Angie du blog Un Livre en Hiver, que j’ai reçu ce livre qui était sur ma wish list. Un livre, signé Laurie Viera Rigler et qui m’a beaucoup fait penser à une série que j’ai regardée il y a quelques années : « Orgueil & Quiproquos ». Tout comme dans cette mini-série, l’héroïne est propulsée au XIXe siècle, dans la peau d’un des personnages de romans de Jane Austen. Dans « Confessions d’une fan de Jane Austen », Courtney découvre ainsi les joies de se balader en calèche, d’être chaperonnée, de devoir faire ses besoins dans un pot de chambre ou encore de choisir ses robes à partir de simples pièces de tissus.

Drôle, têtue et impertinente, Courtney Stone donne du fil à retordre à ses parents, ainsi qu’à ses amis tout au long du roman. Si toute cette histoire ne paraît être qu’un rêve au début, la jeune femme va pourtant vite déchanter en voyant que l’illusion continue. Trêve d’égoïsme, l’américaine va devoir penser comme Jane Mansfield et éviter de lui gâcher sa vie pour pouvoir un jour retrouver la sienne. Le roman est fort divertissant et si l’on souhaite savoir ce qui se passe pendant ce temps à Los Angeles, il suffit de se plonger dans « Les tribulations d’une fan de Jane Austen ». Une lecture qui n’est pas pour tout de suite mais qui reste dans un coin de ma tête !

Cliquez ici pour commander « Confessions d’une fan de Jane Austen »

Publicités