13 raisons

13 reasons why

Hannah Baker, une lycéenne, s’est suicidée. Les étudiants sont sous le choc et Clay n’échappe pas à la règle. Ce dernier reçoit treize cassettes enregistrées par la jeune fille avant qu’elle ne se donne la mort. Sur ces enregistrements, elle évoque les raisons, mais surtout les personnes qui ont joué dans sa décision. Clay, totalement bouleversé, figure parmi elles.

Cet été, j’ai tellement entendu parler de la série « 13 reasons why » diffusées sur Netflix, que j’ai cédé à la tentation. Je savais bien qu’un livre en était à l’origine et pourtant, j’ai décidé cette fois de faire l’inverse en regardant d’abord les deux saisons. J’ai été littéralement happée par l’histoire. J’ai trouvé les deux acteurs principaux simplement fabuleux et leur jeu, très juste. J’ai avalé les épisodes en quelques jours. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été horrifiée par tout ce qu’Hannah a subi, tout cet acharnement qui lui a été fatal, tous ces élèves qui lui ont fait du mal. Je me suis demandée comment on pouvait se liguer à ce point contre une fille aussi gentille.

En attendant la troisième saison, je me suis plongée dans le livre de Jay Asher, pour découvrir notamment les similitudes et les différences et où l’histoire de « 13 raisons » s’arrête vraiment. Je peux comprendre que ceux qui ont lu le livre avant de regarder la série puissent la trouver lente, mais je ne sais pas pourquoi, j’aime la lenteur dans les séries TV. Passons. Les différences ne sont pas si nombreuses ; la plus frappante pour moi reste la manière dont se suicide Hannah. Autrement, on distingue très bien les cassettes du reste du récit, et on s’attache facilement au couple Hannah-Clay qui finalement, ne sera jamais. J’ai très vite englouti le livre et je lui ai trouvé une place de choix dans ma bibliothèque. Je me dis aussi que ce serait bien de le mettre en avant dans les établissements scolaires pour aborder le harcèlement, parce que dans un monde idyllique, ça ne devrait tout simplement pas exister.

Publicités

Profil

une photo de deux ados pixellisée

Profil

Profil est un roman adolescent écrit par Jay Asher et Carolyn Mackler. L’histoire se passe en 1996. Emma, une adolescente, découvre Internet. A l’aide d’un cd-rom, elle se connecte sur AOL. Le profil Facebook qu’elle aura quinze ans plus tard apparaît à l’écran. Sa vie future ne ressemble pas à celle qu’elle s’était imaginée. Epouse d’un homme absent, au chômage et dépressive, Emma est choquée. Elle va alors bousculer le cours des événements avec celui qui semble être son meilleur ami pour que son avenir soit plus radieux.

Profil fait partie des bons romans pour adolescents. D’accord, il y a toujours « la fille » et « le garçon » et tous les problèmes que l’on peut rencontrer à cet âge ; de ce côté-là, rien d’original. Mais pouvoir changer le cours de sa vie, voir à quoi son futur ressemblera est nettement plus attrayant. Et puis, il y a Facebook qui est un peu au centre du roman. Un réseau social qui ne cesse de prendre de l’ampleur, qui, à l’heure actuelle, compte plus d’un million d’utilisateurs. Dans cet ouvrage, le côté voyeurisme est clairement mis en avant. Pour preuve, les ados de 1996 s’interrogent sur l’intérêt d’exposer sa vie privée sur la toile. Un roman qui donner à réfléchir sur la question, en plus d’être divertissant.