Lettres à l’ado que j’ai été

Lettres à l’ado que j’ai été

« Lettres à l’ado que j’ai été » rassemble 28 lettres de personnalités, dans lesquelles ces dernières écrivent à leur moi adolescent. Conseils, confidences, les personnes essayent de les rassurer avec bienveillance, sans trop en dire non plus, sous peine de voir le futur chamboulé.

Voici la liste des auteurs ayant participé à la rédaction de l’ouvrage, sous la direction de Jack Parker : Dedo, Titiou Lecoq, Rokhaya Diallo, Adrien Ménielle, Florence Porcel, Navie, Sophie Riche, FloBer, Océanerosemarie, Marion Seclin, Anne-Sophie Girard, Boulet, Ovidie, Sophie-Marie Larrouy, Patrick Baud, Bérengère Krief, ioudgine, Julien Ménielle, Mirion Malle, Thomas Hercouët, Laurent Bastide, Marine Baousson, Nicolas Berno, Diglee, Gabrielle Deydier, Lucien Maine, Nadia Daam. Autant vous dire que personnellement dans le lot, il y a cinq noms qui me parlent, le reste m’est totalement inconnu !

Qu’est-ce que j’en ai pensé ? J’ai trouvé ce livre vraiment très intéressant, le fait de porter un regard sur l’adolescent qu’on a été. On se rend compte que presque dans tous les cas, il y a un cruel manque de confiance en soi, de la dévalorisation. Certains ont même été victimes de harcèlement à l’école. Enfin, les adolescents se posent énormément de questions quant à leur avenir, et surtout en ce qui concerne leur vie privée : vont-ils finir leur vie avec quelqu’un ? Avec la personne dont ils sont amoureux au lycée ? Et leur travail, leur plaira-t-il ?

Ce qui est drôle, c’est que beaucoup de lettres font référence au film « Retour vers le futur » et que même si ce n’est que fictif, nombreux sont les auteurs à rester évasifs, à vouloir un peu maintenir le suspense quant à la vie qui les attend. Et une fois le livre terminé vous savez quoi ? On a envie à notre tour de prendre la plume histoire de dire quelques mots au moi qu’on était il y a 15 ans de cela.

Love, friendship et autres complications

3 adolescentes sur un canapé en train de partager un bon moment

Love, friendship et autres complications

« Love, friendship et autres complications » est une bande dessinée de Diglee, destinée en premier lieu au public adolescent. Avec fraîcheur et humour, l’illustratrice dépeint le quotidien de trois amies, Marion, Chloé et Chrystelle, qui se connaissent depuis le jardin d’enfance. Des filles très « girly » aux garçons manqués,  Diglee dépeint les différents adolescents que l’on peut croiser sur sa route.

La bande dessinée se divise en plusieurs chapitres : « friendship » qui raconte bien évidemment l’amitié des trois jeunes filles, l’amour, les parents et les vacances, bref les choses les plus importantes à cette période de notre vie. Alors bien sûr, tous les sujets y passent : le premier chagrin d’amour, les fêtes, la drague, la famille, et tous les problèmes qui vont avec.

Découverte complètement par hasard dans un rayon, « Love, friendship et autres complications » est un concentré de bonne humeur. J’ignorais que Diglee avait publié cette bande dessinée, j’ai été ravie de l’apprendre. Et même si l’adolescence est depuis quelques années derrière moi, cette BD m’a plu, m’a rappelé celle que j’ai été et m’a fait sourire au vu de certaines situations. Donc les filles, si vous êtes un peu nostalgiques du lycée, plongez-vous dans cette bande dessinée !

Confessions d’une glitter addict

femme en petite tenue provocante

Confessions d’une glitter addict

Confessions d’une Glitter Addict est la suite logique de l’ouvrage « Autobiographie d’une fille gaga » de l’illustratrice Diglee. C’est une bande dessinée dans laquelle la jeune femme se met en scène, raconte son quotidien, sa passion pour Lady Gaga, ses coups de cœur pour Ryan Gosling et Julien Doré, ses relations amicales et amoureuses et bien évidemment ses mésaventures.

Alors oui, c’est une BD Girly qui prête à sourire, qui amuse et qui détend. Les planches sortent tout droit du blog de l’illustratrice qui a de l’imagination à revendre. Je l’ai trouvée nettement moins vulgaire que Margaux Motin et beaucoup plus sympathique. Il y a des situations dans lesquelles on se reconnait facilement. Diglee est un peu comme ses humoristes qui montent sur scène pour faire du stand-up et qui évoquent des passages de la vie qui touchent plus ou moins tout le monde. Une BD à ne pas manquer, qui va vous rappeler sans doute des choses que vous avez vécues, et que vous pouvez retrouver également sur le blog de Diglee.

Autobiographie d’une fille gaga

une fille à genoux en train de se pavaner

Autobiographie d’une fille gaga

Diglee fait partie de ces illustratrices qui se sont faits connaitre du jour au lendemain grâce à leur blog. Tout comme Margaux Motin ou Pénélope Bagieu, Diglee évoque son quotidien sur la blogosphère. Cela donne ce premier opus : « Autobiographie d’une fille gaga ». Sur plusieurs dizaines de pages, la jeune femme fait référence à son petit-ami qu’elle surnomme « Renard », à sa soeur, qui semble beaucoup l’inspirer, ainsi qu’à sa meilleure amie, qui n’habite plus vraiment près de chez elle mais avec laquelle elle passe des heures au téléphone. Ah, j’oubliais, l’auteure est aussi une fan inconditionnelle de la chanteuse Lady Gaga et ça se sent.

Un peu narcissique sur les bords mais très drôle, « Autobiographie d’une fille gaga » plaira à toutes celles qui ont l’habitude de surfer sur des blogs BD, qui aiment la chick-lit et les bandes dessinées « légères ». Avec un coup de crayon rappelant celui de Margaux Motin, Diglee met en scène son personnage dans des situations qui sont loin de nous être inconnues. Les films romantiques, le téléshopping, les relations mère-fille, vous vous reconnaîtrez sans aucun doute dans ses croquis !