La bibliothèque de l’Opéra Garnier

statues de l'opéra garnier à paris

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

En séjour à Paris, j’avais sur ma liste de choses à voir et à faire l’Opéra Garnier. L’établissement, d’une grande beauté, se situe dans le IXe arrondissement de la capitale. L’entrée est de 11€ et la visite est libre. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je vous parle de l’Opéra sur mon blog littéraire. Eh bien sachez qu’outre sa salle de spectacles et ses pièces majestueuses, regorge un autre petit bijou : la bibliothèque.

maquette de décor de théâtre/opéra

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

La bibliothèque, située dans l’ancien « Pavillon de l’Empereur » et destinée dans un premier temps à Napoléon III,  a été rattachée à la Bibliothèque nationale dès 1935. Suivie d’un musée, la bibliothèque, qui s’étale sur plusieurs niveaux et pièces, conserve des sources précieuses au sujet de l’architecture du Palais. Les visiteurs y trouvent des projets de décors, comme celui de Faust. La pièce recèle également de programmes et d’archives concernant les spectacles qui ont été montés au sein de l’Opéra, aussi bien en matière de musique que de danse. La bibliothèque-musée conserve près de 600 000 documents. Partitions, photographies ou encore dossiers documentaires, les ouvrages sont précieusement archivés et stockés. Voilà pour les informations.

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Alors comme toute bibliothèque un peu particulière, vous ne pouvez pas toucher aux documents, ni monter à l’échelle. Il faut vous contenter d’observer, de lire et de prendre des photos, même si j’ai trouvé que la lumière n’était pas vraiment adaptée pour réaliser des photographies. Toujours est-il que la visite mérite le coup d’œil. Alors si vous êtes de passage en région parisienne, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Publicités

La bibliothèque municipale d’Ajaccio

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

Une bibliothèque, c’est une escapade littéraire par défaut. Mais celle d’Ajaccio est particulière : elle conserve des trésors. C’est par hasard, en passant par l’Office de Tourisme de la ville que je découvre un prospectus présentant la bibliothèque municipale. L’illustration me donne directement envie d’y mettre les pieds : une longue table avec des petites lampes et des livres et des livres qui montent jusqu’au plafond. Une bibliothèque qui ressemble à celle de la Belle et la Bête et me laisse rêveuse.

La bibliothèque municipale d’Ajaccio est située dans le musée Fesch. Elle a été élaborée en 1801 par les architectes Jérôme Maglioli et Jean Cazeneuve, sous les ordres de Lucien Bonaparte (le frère de Napoléon) et ouverte au public en 1868.

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

La salle patrimoniale que vous pouvez découvrir sur mes photos fait 30 mètres de long. Elle possède 29 incunables imprimés au XVe siècle.

Au sein de la bibliothèque, les curieux peuvent admirer de nombreux ouvrages de littérature, science, médecine, histoire, mais aussi des récits de voyage, ainsi que des expositions temporaires.

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio

La bibliothèque Fesch accueille des visiteurs bien sûr, mais aussi des étudiants à l’approche des examens, qui voient en ce lieu, un endroit calme et propice aux révisions.

Petite anecdote originale sur cette bibliothèque corse : elle serait hantée ! Si les personnes qui y travaillent actuellement n’ont jamais remarqué quelque chose d’anormal, un employé qui y a œuvré il y a quelques années s’est plaint de bruits dans la réserve et a fini par prendre les jambes à son cou…

Bibliothèque municipale d'Ajaccio

Bibliothèque municipale d’Ajaccio