Une place au paradis

Une place au paradis

Avec leur petite fille de 5 ans, Lilou, Mélanie et Romain ont déménagé dans une toute autre région. Lui est commercial dans une concession automobile, elle était secrétaire de direction avant de devenir mère au foyer. La vie de couple serait idéal si Romain n’était pas un mari violent. Pourtant, tout avait si bien commencé entre eux. Mais au fur et à mesure des années, les scènes de jalousie, les violences verbales puis physiques se sont multiplié.

« Une place au paradis » est malheureusement une BD hautement d’actualité. Chaque année, plus de 200 000 femmes sont victimes de violences physiques/sexuelles de la part de leur ex ou de leur partenaire. L’ouvrage de Thomas Mosdi et Pierre Lorenzi est une terrible histoire au graphisme pourtant très agréable.

Le lecteur est face à une petite fille qui a du mal à s’intégrer à l’école, à une femme qui ne veut pas voir la réalité en face et à un homme manipulateur, violent, malade. Un cercle vicieux s’installe. Heureusement, des personnes extérieures vont venir en aide à cette famille.

Sensible, tragique, la bande dessinée m’a beaucoup touchée. Si l’on ne peut pas comprendre l’enfer que Mélanie vit au quotidien et le fait qu’elle n’arrive pas à se sortir de cette situation, on ne peut qu’être sensibilisé au sujet. A noter que si l’on parle beaucoup d’homicides, il faut aussi savoir que le féminicide existe aussi et qu’on en a dénombré une centaine depuis le 1er janvier.