L’erreur

L’erreur

Sasha a toujours voulu être maman. Mais le chemin pour le devenir est long et laborieux. Après deux fausses couches, la jeune femme est enfin enceinte. La grossesse se déroule à merveille. Mais le jour de l’accouchement, tout ne se passe pas comme prévu. Une césarienne est pratiquée en urgence. A son réveil, l’enfant qu’on lui amène n’est pas le sien, Sasha en est certaine. Mais personne ne croit la nouvelle maman. Infirmières, médecins tentent de la convaincre et de la faire taire. Même son mari et son père s’y mettent. Seule Bec, son amie de toujours la croit.

Véritable thriller psychologique, « L’erreur » nous embarque au sein d’une maternité où le silence est pesant. N’écoutant que son instinct de mère, Sasha est persuadée que Toby n’est pas SON bébé. Pourtant, le personnel médical comme son époux n’en démordent pas et lient les propos de la jeune femme à un stress post-naissance. Qui dit vrai ? Qui dit faux ? Toby est-il son enfant ? Et dans le cas contraire, où est son bébé ? L’erreur était-elle volontaire ou simplement humaine ? Susi Fox trimbale le lecteur de la chambre à la nursery, tout en resituant le contexte grâce à des chapitres remontant plusieurs années avant les faits. On découvre ainsi le passé de Sasha, sa difficulté et son envie d’avoir un bébé, mais aussi le décès tragique de sa mère, lié entre autres à une maladie mentale. De quoi nous donner du fil à retordre pour avoir le fin mot de l’histoire. Un roman prenant mais sans doute à éviter si vous attendez un enfant !

Publicités