Regarde les lumières mon amour

Regarde les lumières mon amour

Annie Ernaux aime se rendre au magasin Auchan des Trois-Fontaines pour y faire ses courses, mais aussi pour observer à toute heure de la journée. Il faut dire que l’hypermarché est un spectacle à lui tout seul. Entre les personnes qui y travaillent, celles qui y font leurs achats, sans oublier la façon dont sont agencés les rayons ou l’ombre du capitalisme qui plane continûment, tout est passé au crible.

« Regarde les lumières mon amour », c’est avant tout un journal qu’a tenu durant un an Annie Ernaux, pour nous faire partager ses émotions, mais aussi ses observations. Le texte a beau être court, il reste percutant, car il évoque forcément notre vécu, notre rapport à la consommation. A première vue, le livre aurait pu être sans intérêt : raconter ce qui se passe dans un hypermarché n’intéresse à priori pas grand-monde, et pourtant. Par sa simplicité et par la véracité des faits, on est embarqué dans le récit, à tel point que l’on ne fera plus jamais ses courses de la même manière…