Postscriptum

Postscriptum

Rappelez-vous, il y a 16 ans déjà, une jeune auteure irlandaise du nom de Cecelia Ahern publiait son premier roman : « PS : I love you ». Un ouvrage qui est devenu depuis un best-seller et qui a même été adapté au cinéma. L’histoire était celle d’Holly, une femme qui avait vu son quotidien bouleversé lorsqu’elle avait perdu son mari, Gerry, décédé d’une terrible maladie. Son époux lui avait laissé 10 lettres, prenant la forme d’une liste de choses à accomplir.

Aujourd’hui, Holly est de retour en librairie, dans le roman « Postscriptum ». Dans ce nouvel ouvrage, le lecteur découvre la création d’un club baptisé le « PS : I love you », et qui s’inspire des fameuses lettres de Gerry. Un jour, les membres contactent la jeune femme pour lui demander de les aider à écrire leurs propres messages d’adieu. Un groupe qui, aux premiers abords, n’est pas du tout du goût de la jeune veuve. Mais peu à peu, Holly va fendre sa carapace et se « prendre au jeu », quitte à laisser un petit peu trop sa vie et ses proches de côté.

« Postscriptum » s’inscrit dans la lignée de son prédécesseur : émouvant, tendre et dramatique. Le concept des lettres est réinventé à la perfection. On y retrouve également de nouveaux personnages, tous plus touchants les uns que les autres. En bref, un second tome très réussi, qui risque fort de faire pleurer dans les chaumières.