Le centre belge de la bande dessinée

hall

Centre belge de la bande dessinée

Tintin & Milou

Tintin & Milou

En plein cœur de Bruxelles, le centre belge de la Bande dessinée est incontournable depuis près de 25 ans.

Dès l’entrée, nous sommes plongés dans les bulles. Un Schtroumpf, puis plus loin Boule & Bill nous souhaitent la bienvenue. La voiture de ces derniers n’est d’ailleurs pas très loin, et elle est authentique. Elle a été offerte à Roba, le scénariste, et signée de la main de plusieurs grands illustrateurs. Au rez-de-chaussée, les férus de BD pourront s’attarder à la brasserie avant de démarrer leur visite ou faire un tour dans la librairie très fournie du musée de la bande dessinée.

planches de bd

Planches de bd

A l’étage, une première exposition permanente nous attend. Celle-ci porte sur l’invention de la bande dessinée. Elle est suivie de l’art dans la BD qui décrypte tout le processus de création, de la première planche à sa mise en vente, en passant par les éditeurs. Les différents genres de BD sont également répertoriés avec, à chaque fois, plusieurs exemples pour les illustrer.

toile sur chevalet

Peinture schtroumpfesque

Plus on avance dans le centre belge de la bande dessinée, plus on se « spécialise ». Comprenez par là que les fans de Tintin et des Schtroumpfs en auront pour leur argent. Chacun de ces héros bénéficie de son propre espace.

Dans le secteur dédié à Hergé, on retrouve le début des aventures de Tintin jusqu’à son heure de gloire. Du côté de Peyo et des Schtroumpfs, on accède à de multiples informations, aux portraits des 100 Schtroumpfs, ainsi qu’à leur univers.

Enfin, parmi les autres expositions permanentes, les visiteurs pourront s’attarder sur « Dickie » de Pieter de Poortere, ainsi que sur l’art nouveau d’Horta et des magasins Waucquez.

Le centre belge de la bande dessinée possède également une bibliothèque ainsi qu’une salle de lecture. De quoi passer un bel après-midi en compagnie de nos héros favoris.

boule et bill, planches de bd et schtroumpf

Le centre belge de la bande dessinée

Publicités

Le Smurf Store

Smurf store

Smurf store

Smurf store

Smurf store

Il était une fois un pays qu’on appelait « Le Pays Maudit ». Dans cette contrée sauvage, aux abords d’une clairière poussaient de drôles de champignons, habités par des Schtroumpfs. Ces petits lutins bleus vivaient en harmonie, se goinfraient de salsepareilles dès qu’ils le pouvaient et n’hésitaient pas à organiser une fête dès qu’un événement sortant de l’ordinaire se présentait. Le village des Schtroumpfs était dirigé par le Grand Schtroumpf, et tous les Schtroumpfs (ou presque) étaient amoureux de la Schtroumpfette.

Smurf store

Smurf store

Dans un pays non loin du nôtre, où les frites et les gaufres sont reines, il existe un endroit appelé le Smurf store, comprenez : le magasin des Schtroumpfs ! Située à Bruxelles en Belgique, à côté du Moof (Museum of original figurines), cette boutique s’apparente à un petit paradis pour les amoureux des Schtroumpfs comme moi !

Smurf store

Smurf store

Pièces de collection, vêtements, bandes dessinées, peluches, vaisselles, jeux et autres gadgets alimentent le magasin. Difficile de résister à cette place qui vous fait retomber en enfance, à ces petits schtroumpfs tout doux qui vous font de l’œil, et à ces tableaux qui vous rappellent de merveilleuses histoires enchantées. Impossible de sortir de la boutique sans un sachet Schtroumpf en main et sans avoir fait une photo à l’extérieur près du grand champignon Schtroumpf. Un monde magique, une adresse incontournable à Bruxelles, qui ravira petits et grands. Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre sur place, rendez-vous sur la boutique en ligne !

Smurf store (7)

Smurf store

Les Schtroumpfs et l’amour sorcier

Les Schtroumpfs et l’Amour Sorcier

Dans ce 32e tome des Schtroumpfs, l’histoire ne démarre pas au cœur du village des petits lutins bleus, mais dans l’antre de Gargamel. Excédé de ne pas arriver à capturer les Schtroumpfs, il se prend à rêver de l’âme sœur, d’une femme qui lui cuisinerait de bons petits plats et qui le dorloterait nuit et jour. En apprenant la nouvelle, les Schtroumpfs décident d’aider leur pire ennemi dans sa quête, espérant ainsi être tranquille jusqu’à la fin des temps. Il ne leur reste plus qu’à lui trouver la perle rare qui pourrait tomber follement amoureuse du sorcier, chose qui n’est pas gagnée…

Il faut que je vous fasse une confession : j’adore les Schtroumpfs ! Depuis que je suis toute petite, je n’ai cessé de lire et de relire les albums de Peyo. Je n’en ai pas manqué un seul. Ma collection est loin d’être complète puisque j’ai enchaîné mes lectures à la bibliothèque et je n’ai donc pas acquis toutes les bandes dessinées. Je me suis même « documentée » sur le sujet grâce au « Petit Livre Bleu » d’Antoine Bueno qui nous propose une analyse politique inédite de la société des Schtroumpfs, c’est pour vous dire… J’ai trouvé ce nouveau tome très amusant. « Les Schtroumpfs et l’Amour Sorcier » est un album plutôt moderne, puisqu’il traite de la recherche de l’âme sœur. Les petits lutins ont recours à tous les moyens, excepté la magie qui risquerait à terme de se retourner contre eux. Alors qu’il a l’habitude de les pourchasser, Gargamel décide pour une fois de signer une courte trêve et d’écouter les conseils des petits lutins bleus pour trouver l’amour de sa vie. C’est un Gargamel complètement relooké et transformé que nous retrouvons à mi-chemin de la bande dessinée, ce qui fait sourire le lecteur. Une histoire amusante qui plaira aux petits comme aux adultes passionnés comme moi !